Input your search keywords and press Enter.

Situation des engagements du Per en cours: 51,15 % de marchés signés au 16 septembre 2022

La réunion de cabinet présidée par le Ministre des Travaux publics ce lundi 19 septembre 2022 a permis d’évaluer le taux d’engagement des marchés relevant du Programme d’Entretien routier 2022, sous financement Fonds routier.

La situation transmise par le Fonds Routier ressortait un taux d’engagement de 44,70% au 31 août 2022, même si certains marchés ont été visés par le FR après la date du 31 août 2022. Parmi ces marchés, l’on peut citer les travaux d’entretien de la route Bodo-Fotokol (26,50 Km) pour un montant de 157 425 629 F Cfa; les travaux d’entretien de la route Ngambe-Bipok (55,11 km) d’un montant de 327 148 368 F Cfa et les travaux d’entretien de la route Melong-Banguem (10,50 km) pour un montant de 400 000 000 F Cfa entre autres. Prenant en compte ces projets mentionnés, le taux global du Programme d’Entretien routier 2022 au 16 septembre 2022 est de 51,15%. Sur les routes Nationales et Régionales à gestion centrale dont le montant budgétisé est de 25 961 000 000 F Cfa, 54,56% des marchés sont engagés. 31,38% de la provision de 1 500 000 000 F Cfa ont été engagés pour les projets de cantonnage sur les routes Nationales et Régionales bitumées. Pour ce qui est des projets de cantonnage sur les routes Nationales et Régionales bitumées par ressources transférées, 72,57% des 282 014 275 F Cfa sont engagés. Sur les 12 500 000 000 F Cfa alloués à l’entretien des routes Communales (budget propre 2022) 47,37% sont à ce jour engagés, alors que 34,76% des 1 236 024 384 F Cfa réservés à l’entretien des routes Communales (report 2021). Le montant total engagé à ce jour s’élève à 21 215 348 819 F Cfa.

Comparativement à la campagne antérieure, où ce taux se situait à la même période à environ 56% il faut relever que ce taux connaît une légère baisse. Entre autres causes, les retards dans le traitement des projets de marchés déjà attribués; la non transmission pour le visa du Fonds routier de certains ordres de service du programme de base; les délais assez longs dans la passation de certains projets du programme de base. Pour rehausser ce taux d’engagement et consommer au mieux les ressources alloués au Programme d’Entretien routier 2022, plusieurs propositions ont été faites, notamment l’accélération des procédures de contractualisation des projets en cours de passation et l’ajustement du programme de base 2022, qui consiste à redéployer les économies dégagées, résultant des attributions et/ou engagements de certains marchés et de la suppression de certaines actions à l’effet de prendre en compte de nouvelles actions ou de revoir à la hausse les prévisions initiales de certains projets.

Source : Celcom MINTP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.