Input your search keywords and press Enter.

Réhabilitation de la route Babadjou-Bamenda: la Banque mondiale et le Cameroun s’accordent pour la restructuration du projet

Une concertation de convergence y relative, organisée par le Ministre des Travaux publics, s’est tenue par télé réunion, le 1er novembre 2021.

Le Directeur des Opérations de la Banque mondiale, Abdoulaye Seck, partenaire financier, a soulevé quelques points sur lesquels il a souhaité avoir des assurances. Ces points portent sur le dispositif sécuritaire, certaines lenteurs dans la passation des marchés. A toutes ces préoccupations, des assurances ont été apportées. Le gouvernement pour matérialiser ces assurances devra mettre à la disposition du partenaire, un plan de gestion de sécurité (Security Management Plan) dans lequel seront consignés, les indications de protection des hommes et du matériel requis à la réalisation du projet qui va éminemment reprendre. Aussi, l’accord qui définira le cadre de collaboration entre les ministères des Travaux publics et le Ministère de la Défense surtout concernant la section Matazem-Bamenda.

Traversée de la ville de Bamenda

L’autre aspect des échanges a porté sur la traversée de la ville de Bamenda. Ici précisément, le Coordonnateur des Projets Routiers à Financement Conjoint, Mathurin Zanga, a présenté les problématiques pour cette traversée urbaine. Elle présente des nouvelles variantes issues de la volonté des populations bénéficiaires de cette infrastructure qui souhaitent un dimensionnement nouveau que celui du marché initial de 2016. Les populations veulent désormais un élargissement de la chaussée de la traversée urbaine en 2 fois 2 voies avec un terre-plein central. En rapport avec cette acceptation sociale, le Directeur des Opérations de la Banque mondiale a recommandé une étude indépendante par un consultant externe qui devra proposer au terme de l’étude, l’impact au plan social, économique et environnemental de ce redimensionnement. Mais en attendant, le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a demandé que la route soit maintenue en état de traficabilité par des interventions régulières. Une nouvelle fortement saluée par le Gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolfe Lélé l’Afrique.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.