Input your search keywords and press Enter.

Cameroun-Entretien routier 2021 : le point que le Ministre des Travaux publics a fait le 1er octobre

Une réunion relative à l’état d’exécution du programme d’entretien routier 2021 s’est tenue, le 01er novembre 2021, à l’effet d’évaluer l’état d’avancement des projets, d’apprécier le niveau d’engagement ainsi que celui des payements du Fonds routier.

Il se dégage du programme d’entretien routier 2021, dont le montant global est chiffré à 41 470 372 919 Fcfa, que si plusieurs marchés sont à ce jour passés, certains restent en attente de passation ou d’engagement. L’enveloppe globale est composée comme suit: 39 820 000 000 Fcfa alloués au programme de base 2021; 1 558 486 110 Fcfa au bénéfice du programme additionnel 2021 et 191 886 879 Fcfa destinés au reliquat du programme Fonds européen de Développement (Fed). La dernière composante citée reste en attente d’engagement, au bénéfice de la ressource transférée au maire de la Commune de Nkongsamba 1er en raison de la procédure de contractualisation qui doit être finalisée.

S’agissant du programme additionnel 2021, sur les 13 projets initialement inscrits, 04 n’étaient pas encore engagés à la date du 08 octobre 2021. Il s’agit des avenants à passer avec l’entreprise Ebm, pour les travaux supplémentaires d’entretien du tronçon Ekombitié-Limite Sud; les prestations supplémentaires de contrôle de travaux d’entretien du tronçon Pont du Nkam-Bafang-Bandjoun; et le projet de construction d’un dalot au point kilométrique 17+500 du tronçon Tchollire-campement Buffle noir et du pont sur le tronçon Ekondo Titi-Mbongue. Les procédures de contractualisation de ces projets sont en cours dans les directions opérationnelles concernées.

Programme de base 2021

Pour ce qui est du programme de base 2021, les ressources non engagées à ce jour (22 963 366 627 Fcfa) concernent principalement les phases II des travaux d’entretien confortatif en gestion par niveau de service des routes des réseaux Nord et Ouest, d’un montant global 9,36 milliards Fcfa, les projets nouveaux d’entretien de certaines routes en terre et bitumées, d’un montant de 6,68 milliards Fcfa et les ressources transférées aux communes, d’un montant de 3,1 milliards Fcfa. Les jours à venir, en raison de la date de fin des engagements, plusieurs projets connaîtront un avancement avec leur contractualisation et l’amorce des engagements.

Les observations et recommandations du Ministre des Travaux publics se sont focalisées sur l’efficacité des services, sur la base des retards enregistrés dans la passation des marchés et le déficit en termes de suivi, aussi bien au niveau des services centraux, qu’en ce qui concerne les services déconcentrés.

Aussi, a-t-il instruit l’usage du guide de l’ingénieur de suivi des projets et d’accélérer le processus d’attribution des marchés. Il faut en outre signaler que quelques économies ont été réalisées sur les marchés déjà attribués en raison de la différence entre l’enveloppe allouée aux projets concernés et le montant de l’attribution. Lesquelles économies se chiffrent à 354 173 624 Fcfa et ont été redéployées soit pour revoir à la hausse les montants de certains projets, soit pour la réalisation des travaux sur des axes en mauvais état à l’instar de Bafang-Nkondjock.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.