Input your search keywords and press Enter.

Elevage des porcs: Les femmes chefs traditionnels du Sud en formation à Ebolowa

C’est à l’occasion de la première édition du programme de développement et de renforcement des capacités des majestés de l’association des femmes chefs traditionnels de la région du sud, ouvert par le délégué régional du MINEPIA le 08 décembre 2021 dans les locaux de la station aquaculture d’Ebolowa.

Ils sont plus d’une cinquantaine de femmes, jeunes et adultes qui ont répondu présent à cette formation initiée par la Caisse agropastorale du Cameroun (CAC) et qui va durer trois jours, placé sous le parrainage du gouverneur de la région du sud, avec l’appui technique des délégations régionales du Minepia et du Minader. Placé sous l’encadrement de l’expert Eloundou, la formation va porter sur sept modules en ce qui concerne la théorie et une descente sur le terrain pour la pratique.

Les apprenants recevront toutes les techniques dans l’élevage porcin, la construction et l’entretien des loges (porcheries), le choix des sujets en fonction des races, la nutrition des bêtes, la composition des aliments pour nourrir les bêtes, le suivi de la croissance des bêtes, pour ne citer que ceux-ci. Ce projet qui vise à augmenter la production porcine dans la région du Sud et faire de chaque chefferie administrée par les femmes un moteur de développement socio-économique entre définitivement dans sa phase opérationnelle après la visite de la CAC dans 20 villages des quatre départements du Sud en aout 2021.


En ouvrant cette formation, le délégué régional pour le Sud, Dr. Koka a salué « cette initiative de la CAC dont la finalité est d’accompagner les efforts du gouvernement conformément à la SND30 vers l’émergence et la promotion de l’agro-industrie »,

avant d’ajouter que :

 « la porciculture doit être pratiquée de manière professionnelle et non traditionnelle comme cela se fait dans nos villages aujourd’hui, afin qu’elle génère des revenus, des emplois et qu’elle assure une meilleure sécurité alimentaire » ;le délégué va conclure en exhortant les apprenants à maitriser tous les aspects de la formation afin que ce projet soit un projet pérenne dans la région du Sud, ce projet qui sera d’ailleurs suivi sur le terrain par les services déconcentrés du ministère de l’élevage dans chaque département.

Une prise de parole du délégué régional salué de manière particulière par la Présidente d’Afect-Sud, Sa Majesté Marlyse Ntyam a imposé un intermède en chanson, dans une salle surchauffée.

               

La touche Majestueuse D’Afect Sud ……

Avant cette prise parole, c’est Sa Majesté Marie Jeanne Ada de la Chefferie New-bell qui a souhaité la bienvenue à toutes les personnes présente à Ebolowa pour cette formation. Au Nom des femmes chefs traditionnels du Sud, elle a salué un projet innovant et porteur d’espoir pour la femme rurale et les jeunes :

« Pour nous les femmes et surtout chef traditionnels, c’est un événement inédit, une occasion en or à travers cette formation, pour le développement de nos villages, y trouver de l’emploi pour nos jeunes et surtout d’autonomiser les femmes qui sont au centre de tout activité familiale et manque souvent les moyens nécessaires pour subvenir à ses besoins et aux besoins de toute la famille. Cette formation est d’autant plus inédite parce qu’elle vient éclairer la femme rurale sur les modalités d’un élevage moderne, pour faire bénéficier à nos populations de la viande de qualité en quantité et à moindre coût. »

A sa suite, Nyamsi Yomba a pris la parole au nom du président de la CAC pour remercier l’implication majestueuse de Afect-sud dans la réussite du projet, avant de souligner la concrétisation des projets de la CAC dans l’accompagnement technique, matériel et financier des populations du Sud dans l’agro-pastoral, qui commence à travers cette formation.
Il est important de rappeler que les apprenants viennent des quatre départements de la région du Sud ; bien représenté sur place, une dizaine de femmes chefs traditionnels, des chefferies d’Adjap II, d’Ebolowa Si II, d’Enamgal, d’Essinguili, de Alouma Yekombo, de New-Bell, de Bissam, Akomendibi, de Afanengong, de Akom Ndong ou alors de Ebolembama.

A la fin de la formation, une cérémonie de remise des attestations présidée par le gouverneur sera organisée le vendredi 10 Décembre 2021 à la délégation régionale du Minepia. A cette occasion, les porcelets et le kits alimentaires pour une durée d’un mois seront remis à certaines chefferies traditionnelles pour lancer véritablement la chaine de production de la viande porcine dans la région dans la région et faire de cette région, la région pilote des projets de la CAC.


OD à Ebolowa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.