Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : le maire de la commune de kekem adopte la technique Himo

C’est pour effectuer la construction de l’axe routier Ngassa Nicodem – Foyemtcha chefferie.

Le maire de la commune de kekem, Dieudonné Kemeni vient lier la parole à l’acte par de multiples descentes et de travaux sur le terrain dont l’un des plus importants est l’entretien de l’axe routier Ngassa Nicodem- Foyemtcha. En effet, la motivation du maire, vient de ce que l’accès au village Foyemtcha chefferie est périlleux et quasi impossible, à cause d’un tronçon de route détériorée sur près de 01 Kilomètres. La situation cause ainsi un frein à la vie sociale, économique et culturelle, notamment la limitation de l’activité des planteurs qui endurent des pertes post-récoltes, et l’épuisement physique dû à la non utilisation des moyens de locomotion et de groupage (moto, pickup, pousse-pousse) ; la limitation de l’exploitation des carrières de sable, qui bordent les rivières et constituent une source de revenues importante, pour les jeunes en proie au chômage endémique et à la délinquance juvénile car, les opérateurs économiques de ladite carrière ont dû arrêter les travaux d’exploitation à cause de l’état précaire de la route.
Aussi, il faut relever les difficultés d’exercice de toute activité culturelle et traditionnelle, qui nécessite parfois des fortes mobilités comme les funérailles, les mariages et autres colonies de vacances.

C’est à la suite de ce travail d’intérêt général, conduit par l’équipe technique de la commune, à travers la méthode Himo –  la Haute intensité de main d’œuvre, déployée par le cadre communal de développement, Sylvain Mondjoko, une méthode fortement recommandée par l’Etat, que le leader de la Commune de Kékem a manifesté sa joie d’avoir gagné la confiance de la population de Foyemtach chefférie (Une confiance qu’il déclare vouloir garder le plus longtemps possible en allant plus loin) lorsqu’il s’est vu accompagné aujourd’hui par la population locale notamment, le chef du village de Foyemtcha, Essome et ses sujets, les jeunes sableurs en proie au chômage technique, ainsi que les planteurs de la zone.
Il faut également noter que loin de tout financement extérieur, Le maire a mobilisé les fonds propres de la commune pour ainsi apporter dans l’entame des travaux 03 camions de moellons (pierres) et plus de 05 camions de latérite en préparation. En rappel, cet approvisionnement ira grandissant en fonction de l’évolution du besoin en matériaux. Quant à l’émotion, elle était grande dans l’expression et le sourire de Sa Majesté Essome, chef du Village Foyemtcha, qui a d’ailleurs déclaré que : « les choses ont bien débuté avec ce nouveau maire, qui n’hésite pas à se salir les mains pour son peuple ». «  Nous espérons que cela va continuer… » a-t-il ajouté.

Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.