Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : deux accidents font 14 morts et 91 blessées

Le ministre des Transports , Jean Ernest Ngallè bi Bibehè

C’est à travers, un communiqué rendu publique, ce 10 août 2020 à Yaoundé, que le ministre des Transports a décidé du retrait de la carte grise afférente au véhicule concerné, pour exercice de transport clandestin, du permis de conduire et de l’interdiction de monsieur Nembot Calvin à se présenter à un examen de permis de conduire pour une durée de cinq ans, pour violation graves et manifestes de la règlementation en vigueur.

Le samedi 08 août 2020, dans la localité d’Ediki sur l’axe Kumba-Buea et le dimanche 09 août 2020, autour de 06 heures du matin dans la localité de Banefo sur l’axe Bafoussam-Foumbot ont eu lieu deux accidents mortels de la circulation routière. Le ministre des Transports, Jean Ernest Ngallè bi Béhè, indique que le premier accident serait dû à la collision frontale entre deux véhicules de transport de personnes de marque toyota Hiace respectivement immatriculé Sw 284BB et Sw849AX, avec pour bilan 02 morts et 32 personnes blessées. Pour ce qui est du second accident, le Mint relève qu’il s’agit d’un véhicule de marque toyota Dyna 300 immatriculé Nw 0953 F affecté au transport de marchandises, appartenant à monsieur Ngoh Albert et conduit par monsieur Nembot Calvin , qui , effectuait de manière cladestine le transport péri-urbain d’environ 80 personnes hors-cabine, dans des conditions hasardeuses, les exposant au drame qui est malheureusement survenu. Le véhicule, après dérapage, effectuera plusieurs tonneaux causant un bilan de 12 morts et 60 blessées graves. Face à tout ceci, Jean Ernest Ngallè bi Béhè  a décidé du retrait de la carte grise afférente au véhicule concerné, pour exercice de transport clandestin, du permis de conduire et de l’interdiction de monsieur Nembot Calvin à se présenter à un examen de permis de conduire pour une durée de cinq ans, pour violation graves et manifestes de la règlementation en vigueur. 

Toutefois, le Mint tient à rassurer l’opinion publique nationale de ce que, les conclusions des enquêtes en cours vont permettre de sanctionner conformément à la réglementation en vigueur les différents acteurs dont les responsabilités seront établies. Par ailleurs, le Mint déplore la recrudescence de certains comportements à risques dans le secteur routier caractérisés par les pratiques de transport clandestin des personnes et des produits dangereux. A cet effet, le ministre des transports engage les délégués régionaux et départementaux de son département ministériel, ainsi que les autres administrations concernées par la lutte contre l’insécurité routière, à prendre toutes les dispositions nécessaires pour mettre un terme à de telles pratiques sur nos axes routiers.

Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.