Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : la route fait appel aux exorcistes à l’Ouest

Affaissée il y a quelques jours, la  route qui relie  Bafang-Badja est perturbée. Le métal mis à disposition pour la confection de cet endroit est arrivé à expiration car ne pouvant  plus supporter le poids des véhicules gros porteur au passage inlassable a vu  sa chaussée s’affaiblir.

 La nationale N0 5 département du haut Nkam région du Nord-0uest Cameroun a subit des rites. Initiés par des sociétés secrètes  au point de rupture, ou il a été découvert un python, cette route dit-on est sous le joug des  pratiques occulte ; Il suffit d’avoir quatre yeux pour voir des choses d’une certaines dimensions.  Ce ne sont que des  gens peut ordinaire qui peuvent se transformer en autres choses pour commettre des forfaits. Et pour les mettre hors d’état de nuire il a fallu la présence d’autres  esprits. Depuis cet affaissement, la circulation dans cette partie de la région est en arrêt. 

Les populations broient du noir ; des véhicules au contenu vivrier dont le but est le ravitaillement des populations  sont cloués au sol ;  pour traverser, les autochtones transformés en porteurs offrent leurs services moyennant une  somme de 100 frs par sac. Une souffrance de trop pour ces passagers qui, non seulement ont du mal à se rendre d’un bout à l’autre  mais aussi sont contraints de payer  le double du trajet. Des riverains quant à eux se remplissent les poches une aubaine  à leur survie dit- on le plus souvent le malheur des uns fait le bonheur des autres. L’entreprise chargée de la réfaction de la route est sur les lieux En attendant que la route soit opérationnelle ; les jeunes de la localité ont créé une voie aidant ainsi les véhicules à joindre l’autre bout  de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.