Input your search keywords and press Enter.

Cameroun-Fofoma 2022 : comprendre les innovations de la 3ème  édition

Le comité d’organisation a décliné les nouveautés de l’édition 2022. C’était  au cours de la conférence de presse donnée le 28 juillet 2022 à Yaoundé.

Cette année la foire se déroulera sur 06 jours, à l’inverse de la précédente édition. Comme il est de tradition, la foire se déroulera à l’esplanade du monument de la Réunification à Yaoundé. Pour cette année, elle vise la consolidation d’une part des acquis de la précédente et d’autre part voudrait se positionner définitivement comme un levier important et efficace pour l’orientation et la formation professionnelle rapide des jeunes au Cameroun et facilité leur employabilité. Placé sous le thème : « Entrepreneuriat et Financement des projets de développement au Cameroun », cette édition a pour objectif d’orienter et former 300 jeunes dans divers métiers (pâtisseries, élevage des escargots, décoration, blanchisserie, teinture, dépannage de téléphone…). Et accompagner les meilleurs dans leur insertion socioprofessionnelle à travers une de l’emploi et plusieurs autres activités.

Sous le haut patronage du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, cette édition vise à encourager la formation professionnelle des jeunes affectés d’une part par la guerre dans les régions chrysogènes du Cameroun d’une part et des pays voisins victimes de guerre d’autre part, afin de résoudre leur problème d’employabilité. Il s’agit donc de créer un cadre d’orientation et d’apprentissage professionnelle rapide qui va permettre de résoudre cet épineux problème.

Faire de l’emploi une cause nationale et de la formation professionnelle une priorité nationale telle est la préoccupation du président de la République S.E.M Paul BIYA. C’est donc dans ce sens que la Fofoma se propose d’accompagner les pouvoirs publics dans la politique de développement et de vulgarisation de la formation professionnelle au Cameroun à travers, l’orientation des parents, étudiants, et jeunes dans les choix de formation à venir. Permettre aux déplacés de la crise du NOSO et des réfugiés de s’orienter et de se former afin de garantir leur réinsertion socio professionnelle rapide et d’apprendre le montage des juniors entreprises…

Pour rappel, la précédente édition a permis de former une cinquantaine de jeunes dans plusieurs métiers en l’occurrence, la pâtisserie, la décoration, l’agriculture et la blanchisserie. Elle a connu la participation de plusieurs acteurs parmi lesquels, les administrations publiques (Minefop, Minjec, Mindevel, Feicom, Fne, Ciop), les collectivités territoriales décentralisées (Mairie Yaoundé 3e) et les entreprises privées et parapubliques telles Camtel, la Société anonyme des brasseries, les institutions de formation professionnelles de l’enseignement supérieur. Toutes ces structures ont exprimé leur satisfaction et ont formulé le vœu de voir FOFOMA se positionner en porte étendard du développement de la jeunesse dans son ensemble.

Aubin BEKONDE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.