Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : Dieudonné Kemeni négocie l’envol de la commune de Kékem

C’est à la faveur du conseil municipal que le préfet du Haut-Nkam, Luc Ndongo, a présidé, le 23 juillet dernier.

La Commune de Kekem, située dans le département du Haut-Nkam, région de l’Ouest, a tenu sa toute première session du conseil municipal, le 23 juillet 2020, sous la conduite du maire Dieudonné Kemeni. Elle portait sur l’évaluation et l’adoption du compte administratif de l’exercice 2019. La rencontre était présidée par le préfet du département du Haut-Nkam, Luc Ndongo.

Il ressort de l’analyse dudit compte que ledit compte avait un budget prévu en recettes et en dépenses à la somme de 586.092 Fcfa. « Entre-temps, des autorisations spéciales résultant des crédits transférés par l’Etat à la commune d’un montant de 23.080.550 Fcfa ont relevé ce chiffre à 609.172.550 Fcfa. Les recettes réellement recouvrées se chiffrant à 372.560.660 Fcfa contre 377.303.029 Fcfa de dépenses effectuées. Il se dégage donc un excédent des recettes sur les dépenses de l’ordre de 5.257.681 Fcfa. Lesdites dépenses se répartissent de la manière suivante : dépenses de fonctionnement : 109.853.660 Fcfa. Dépenses d’investissement : 267.449.360 Fcfa », a expliqué le maire, avant de préciser que ces dépenses ont permis de supporter les charges de fonctionnement et la réalisation d’importants projets dans la commune. « A la lumière de cette présentation, on note une parfaite concordance du montant administratif du maire et du compte de gestion du receveur municipal », s’est-il réjouit.

S’agissant du compte de gestion-matières, Dieudonné Kemeni a fait savoir que l’existant antérieur était de 438.474.574 Fcfa. « Les opérations d’entrées se chiffrent à 55.059.377 Fcfa. Les opérations de sorties à 55.040.377 Fcfa. Nous notons donc un accroissement du patrimoine d’une valeur de 19.000 Fcfa », s’est-il félicité, non sans exhorter l’ensemble des membres du conseil municipal à retrousser les manches. « Au regard de l’immensité de la mission qui est la nôtre, nous devons redoubler d’ardeur au travail, pour la mobilisation des recettes afin de subvenir à la satisfaction des besoins des populations, à travers la réalisation des projets socioéconomique. C’est donc de cette dynamique qui nous anime que nous parviendrons à atteindre les objectifs de développement de la Commune de Kékem », a-t-il lancé l’appel, optimiste.

Prenant la parole à son tour, le préfet du département du Haut-Nkam a d’abord salué la dynamique de démocratie qui prévaut au sein du conseil municipal de Kékem. Ensuite, Luc Ndongo a embrayé sur les actions et autres réalisations effectuées jusque-là au profit de cette commune. Il s’agit, entre autres, de la lutte contre la pandémie de la Covid-19, qui y connait un succès remarquable ; la réalisation des projets de développement au profit des populations. Enfin, après lui avoir recommandé d’améliorer la production des ressources propres, l’autorité administrative a accordé un délai d’un mois à cet exécutif, pour procéder à son installation solennelle.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *