Input your search keywords and press Enter.

Cameroun-dialogue intergénérationnel : un Hang-out pour faciliter les échanges entre les jeunes


Le 12 août 2022, le Ministère de la Jeunesse de l’Education et Civique a organisé une rencontre entre les jeunes des dix régions du Cameroun et ceux de la diaspora dans le cadre des activités marquant la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse.


L’objectif de cette rencontre est de faciliter les échanges entre les jeunes en vue d’identifier les stratégies de résolution des problèmes les concernant. C’est donc tablant sur le thème de la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse (Jij) à savoir : « solidarité intergénérationnelle : créer un monde pour tous les âges » que ce Hang-Out a été organisé.
Dans son adresse de circonstance, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique (Minjec), Mounouna Foutsou est revenu sur le contexte de la célébration de la 23ème édition de la Jij. De là, il salue le dynamisme de la Jeunesse camerounaise dont les initiatives et les actions sont visibles et impactent leurs milieux. Un coup de chapeau est alors tiré à l’instance faîtière des mouvements et associations de jeunesse qu’est le Conseil National de la Jeunesse. La mobilisation des jeunes au plan national et international est également saluée. Dans la suite de son Propos, il rappelle aux jeunes leurs engagements pour ce qui concerne le développement durable à travers les initiatives qui mettent en avant le capital social. « L’action du Minjec s’aligne contribue en lien avec d’autres associations à impliquer le maximum des jeunes dans les questions de développement », indique le ” le médecin de famille des jeunes”. Il poursuit en indiquant les mesures prises par le Minjec pour un encadrement constant des jeunes. Ces initiatives sont nombreuses et concernent aussi bien les jeunes installés au Cameroun que ceux de la diaspora à travers l’initiative Diaspora and local Youth Joint-venture, mais également le plan Triennal spécial jeunes et le Programme Youth Connekt Cameroon. S’agissant du thème de la journée le membre du gouvernement fait savoir qu’il « nous invite à une solidarité entre les générations pour une inclusion de tous et une participation collective à l’atteinte de notre destinée commune ». « Nous devons considérer cette célèbre comme une opportunité pour régler les problèmes sociaux et sur l’équilibre social », a-t-il précisé. Ainsi, cette activité s’inscrit dans cette dynamique en intégrant les jeunes. « Environs 300 jeunes sont connectés accompagnés d’adultes pour contribuer à l’atteinte de cet objectif », a-t-il ajouté.
À la suite du Ministre, les échanges entre jeunes de divers horizons se sont déroulés sous la modération de Micheline EkanI épse Atanga, Conseiller Technique N°1 au Minjec. Celles-ci seront suivies par une série de recommandations données par les jeunes leaders présents et en ligne pour ceux de la diaspora.il s’agit comme recommandation de mettre un accent sur le mentorat afin de faciliter l’insertion des jeunes ; de lier les jeunes au sort des personnes âgées dépendantes ; de passer le relais à la nouvelle génération par la transmission du savoir, du savoir-faire aux plus jeunes ; de créer des activités qui promeuvent le mentoring en faveur du développement ;de mettre en place au ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique en faveur de la Cellule de veille médiatique interministérielle afin de prévenir des maux qui touchent les jeunes ; de bâtir la confiance entre les deux générations (jeunes et vieux) ; d’implémenter le sens de l’appartenance et de la responsabilité dans l’interprétation des lois; de cultiver l’amour et le travail bien pour les jeunes; de créer un climat où les anciens ont un amour de la retraite; de développer l’esprit patriotique et promouvoir le mentoring en milieu jeune; de multiplier des rencontres intergénérationnels afin de favoriser un climat d’échanges permanents comme des arbres à palabres; d’associer les jeunes à la prise de décisions; d’intégrer les jeunes dans les instances de prise de décision au niveau stratégique dans les structures publiques et privées; de créer un cadre véritable pacifique et intergénérationnel afin de promouvoir l’équité.
A titre de rappel, la Journée Internationale de la Jeunesse a été instituée dans le but de vulgariser, tout particulièrement auprès des jeunes, le Programme d’Action Mondial pour la Jeunesse (Pamj) à l’horizon 2000 et au-delà. Elle a été inaugurée le 17 décembre 1999, suite à l’approbation par l’Assemblée Générale des Nations Unies de la recommandation de la Conférence Mondiale des Ministres de la Jeunesse tenue du 08 au 12 août 1998 à Lisbonne. Cette célébration, devenue coutumière, est un moment de réflexion sur la jeunesse et de promotion de ses initiatives dans la perspective d’accroitre sa contribution au développement, au regard de son poids démographique et de ses potentialités. Elle constitue donc une opportunité à capitaliser par les pouvoirs publics et leurs partenaires en vue de mettre en avant les initiatives menées en faveur de la jeunesse et valoriser les initiatives portées par cette cible.
Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.