Input your search keywords and press Enter.

Cabral Libii de retour à l’université de Yaoundé II soa.

Sommé par une note la semaine dernière lui rappelant à rejoindre son poste de service faute de quoi il sera considéré comme démissionnaire, le promoteur de 11 millions de jeunes a dûment répondu le 11 mars à son supérieur hiérarchique le professeur MINKOA SHE, recteur de l’université de Yaoundé II soa qu’il n’a pas de locaux pour mener à fin sa mission au sein de cette grande institut.

 « Le 23 octobre correspondait exactement à 16 jours après l’élection présidentielle. Et, il était impossible pour moi de me présenter au campus car mon QG de campagne était scellé et mon domicile envahi par la police. Comment pouvais-je sortir avec un tel déploiement ? Depuis que j’ai pris service à l’Université de Yaoundé II-Soa, je n’ai pas de bureau, je n’ai pas d’espace de travail ! Pourtant, j’y vais régulièrement et à chaque fois, je me retrouve en train d’errer dans la cour. Peut être à cette situation l’un des candidats aux élections présidentielles de 2018 préfère passer son temps à autre chose que de vadrouiller dans le campus, hélas la conscience professionnelle est au point.

 « Je viens d’achever ma journée de travail » tel était l’ampleur de cette information balancée sur sa page Facebook qu’accompagnaient quelques photos prises devant le rectorat de l’université ce vendredi 15 mars 2019.

L’homme politique était présent au campus de l’université malgré qu’il se soit toujours plaint de n’avoir pas de bureau et ère dans le campus tel qu’il le déclare dans ses propos depuis un bon bout de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.