Input your search keywords and press Enter.

Transfrontalière Cameroun-Congo : l’avancement des travaux exige une meilleure organisation de l’entreprise

Le secrétaire général du ministère des Travaux publics a conduit une délégation, le 23 avril dernier, dans le cadre de la visite d’évaluation de la section routière Djoum-Bikoula en chantier.

Les travaux de construction de la section routière Djoum-Bikoula, sur un linéaire de 38 kilomètres, sont rendus à un taux d’exécution de 50%, pour une consommation de délai contractuelle estimée à 60%. C’est du reste ce qu’a indiqué le responsable de la mission de contrôle. De manière générale, les terrassements sont à un peu plus de 80%, tandis que la couche de fondation est à 40%. Quant à la couche de base, elle s’étend sur 08 kilomètres. Le secrétaire général des Travaux publics, représentant le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, au cours de la séance de travail, tenue à la base vie de la mission de contrôle, a instruit une meilleure organisation qui va permettre d’accroître le rendement. L’entreprise Arab Contractor s’est engagée à réaliser 12 Kilomètres de béton bitumineux. Elle a également évoqué aux chapitres des contraintes, la difficulté d’acheminement du bitume bloqué à Douala pour cause de Covid 19 et la non libération des emprises.

Le coût du projet est estimé à un peu plus de 27 milliards Fcfa. Ce projet participe surtout à l’intégration sous régional à travers la réalisation d’une liaison de route bitumée entre les capitales du Cameroun (Yaoundé) et du Congo (Brazzaville). Pour ce qui est des décomptes, l’entreprise en a produit 15 au total, pour un montant de travaux estimé à plus de 08 milliards Ffca. À date, elle a reçu plus de 06 milliards 700 millions Fcfa. Le montant restant est de 01 milliard 877 millions de Ffca.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.