Input your search keywords and press Enter.

SOCIETE : Jean De Dieu MOMO face à ses révélations.

Le début de la semaine dernière a été marqué comme la rentrée officielle de l’opération épervier, qui a déjà posé ses griffes sur des anciens hautes cadres de l’Etat comme l’ancien ministre de la défense ABRAHAM Mebe Ngo’o et son épouse Bernadette.


Face à la rigueur de ce phénomène, le tout nouveau ministre délégué à la défense du Cameroun, a déclaré qu’il n’est pas prêt à se retrouver en prison et serait désormais appelé à dénoncer touts ces personnes qui ont l’habitude de venir lui proposer monts et merveilles contre certaines faveurs.
« Mettons nous d’accord. Je ne suis pas venu sur la terre pour construire les grattes ciel. Je l’aurais fait quand je gagnais 20000 dollars Américains au tribunal des nations unies. Soit dix millions de FCFA par mois. Je ne suis pas non plus un business quoique je vendais à la boutique de mon père à l’âge de dix ans. J’ai déjà mes maisons à Douala et à Dschang pour abriter ma famille, une maison de fonction à Yaoundé et plusieurs voitures
Sans doute m’en faudra t- il une autre à Yaoundé maintenant que j’y travaille ?
Pardon ne me proposez pas toute sorte de business soit disant gagnant- gagnant. C’est vous envoyez les gens en prison. La prochaine fois je vous dénonce. « Fo’o dzakeutonpoug »
C’est dire que la prison n’est pas l’ami de quelqu’un, et il serait judicieux de se contenter de ce qu’on mérite ; au lieu de chercher à avoir plus en employant des moyens peu orthodoxes. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que le ministre MOMO Jean de Dieu est très attentif à ces dangers de la liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.