Input your search keywords and press Enter.

« Seed for the future » : 91 candidats à la présélection du programme de Huawei  

Le 15 juillet dernier s’est déroulé dans les villes de Douala et Yaoundé, les tests de présélection des candidats pour ce programme international pour le compte de la 7ème édition.

« Seeds for the Future » est une initiative prioritaire des activités à responsabilité sociale de Huawei qui a été lancé au Cameroun en 2016. C’est un programme international qui permet de créer un réseau de partage de connaissances entre les étudiants du monde entier et qui favorise la formation des leaders en TIC. Durant ce programme, les étudiants sont formés par des experts du domaine des Tic sur des technologies de dernière génération et partagent une expérience culturelle avec d’autres étudiants du monde entier. Pour le déroulement de la 7ème édition, ce sont 91 étudiants venus de plusieurs institutions universitaires répartis dans les villes de Douala et Yaoundé qui ont passé le 15 juillet dernier les tests de présélections, afin d’être compté parmi la cuvée 2022 de ce programme « Seeds for the future » de Huawei. Toutefois, depuis le lancement de « Seeds for the Future » au Cameroun, plusieurs générations d’étudiants ont bénéficié du savoir-faire de ce programme et ont pu toucher du doigt les nouvelles technologies à travers le voyage en Chine financé par Huawei, ceci afin de s’en inspirer et de devenir les pionniers du domaine au Cameroun. Au total, 120 étudiants camerounais ont déjà pris part à ce programme. Jusqu’en 2019, 40 étudiants ont pu effectuer cette formation en Chine. De 2020 à 2021, 80 étudiants ont suivi cette formation en ligne à cause de la pandémie du Covid 19. Aujourd’hui, ils sont nombreux qui ont rejoint les rangs de Huawei ou d’autres entreprises des Tic tandis que d’autres ont pu innover en réalisant des projets pour améliorer le quotidien des camerounais.

Cependant, pour l’édition de cette année, ce sont les campus de l’IUT de Douala et Sup’ptic de Yaoundé qui ont reçu les candidats à l’examen écrit de présélection. « L’examen écrit qui s’est déroulé le 15 juillet 2022 constitue la première étape de la sélection après laquelle suivra l’interview des candidats retenus devant un jury et ce n’est qu’au sortir de ces interviews qu’on retiendra au final 20 étudiants qui participeront véritablement au programme de formation Seeds for the future 2022 qui se déroulera en ligne du 19 au 26 septembre 2022 via les plateformes en ligne ilearningX de Huawei qui serviront pour l’occasion de salle de classe virtuelle pour les heureux élus »,a déclaré le Docteur Joseph Mvogo Ngono, chef du département Génie informatique à l’IUT de Douala et instructeur certifié Huawei .

Depuis la survenue de la Covid-19, la formation se déroulera une fois de plus au Cameroun. Huawei a néanmoins décidé  de regrouper les étudiants sur un même site durant leur formation en ligne cette année, afin que ces derniers puissent bénéficier et partager ensemble cette expérience en travaillant sur des projets de groupe grâce à Tech4Good. Toutes choses qui ont constitué une motivation supplémentaire pour plusieurs candidats à se présenter pour intégrer le programme. Une autre preuve qui montre que le « In Cameroon for Cameroon » brandit par Huawei n’est pas qu’un slogan, mais toute une mission. Pour Huawei, il est important de participer à l’émergence du Cameroun telle que voulue par le président de la république Paul Biya à travers les TICs et favoriser le développement du Cameroun par les camerounais afin de rendre le pays autonome à long terme. Et chez Huawei, on pense que la technologie est un moyen technique d’aider les pays à développer leur économie. « Cette 7e édition de Seeds for the future entend continuer à accompagner le gouvernement dans la réussite du développement de l’économie numérique à travers la formation et le transfert de compétences en TICs qui sont un levier indispensable à la croissance du Cameroun car nous sommes convaincus qu’en créant un écosystème de talents au Cameroun, cela favorisera davantage la transformation numérique du Cameroun par les camerounais », a indiqué Edmonde Djiokeng Teboh , directrice des relations publiques de Huawei zone Cemac.

Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.