Input your search keywords and press Enter.

Port de Kribi : un Camerounais entend construire un terminal minéralier à 2807 millions de dollars

Gabriel Manimben, Pca de Kpmo

Le président du Conseil d’administration de Kribi multipurpose terminal, Gabriel Manimben, a été reçu en audience par le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngallè Bibéhè, le 26 août 2020 à Yaoundé. 

Dans une correspondance adressée au ministre des Transports, le président du Conseil d’administration de Kribi port multiple operators (Kpmo), Gabriel Manimben, présente les doléances de cette entreprise, qui souhaiterait bénéficier de l’accompagnement du département ministériel, pour se lancer dans un ambitieux programme d’investissement à travers une visibilité sur son implication dans le projet à moyen ou long terme d’exploitation du terminal minéralier de Kribi. C’est dans le but d’engager des négociations avec ses partenaires financiers, qui n’attendent que la garantie des pouvoirs publics, pour l’accompagner dans cet important projet. Cette démarche tient compte, malheureusement, des dernières évolutions du dossier de désignation du concessionnaire pour l’exploitation et la gestion du terminal polyvalent de Kribi, finalement concédée à la société philippine Ictsi, malgré les résultats probants de Kpmo, qui a géré avec tact et doigté ledit terminal pendant 02 ans.

Vision stratégique

Toutefois, Kpmo est convaincu qu’il n’est pas trop tard et que la déception de n’avoir pas renouvelé le contrat d’exploitation en régie du terminal polyvalent de Kribi peut être adoucie par une décision de souveraineté. En effet, selon les dispositions contractuelles arrêtées d’accord parties entre le Pak et Ictsi, 25% des parts de la société de gestion créée à cet effet seront réservées aux Camerounais et Kpmo souhaiteraient faire partie du ticket gagnant de ces actions, qui seront portées par le Pak pendant 18 mois en attendant de les redistribuer aux entreprises camerounaises qui seront retenues. « Nous militons pour une augmentation de ce pourcentage pour qu’il soit ramené à une proportion qui permette aux Camerounais de détenir la minorité et de pouvoir intervenir dans la gestion de la société d’exploitation du terminal polyvalent de Kribi », a indiqué le Pca Gabriel Manimben. Toutes choses qui ont valu la mise à l’écart de Kpmo des négociations actuelles entre le Pak et Ictsi.

En perspectives, faut-il le relever, l’entreprise entend procéder aux investissements sur fonds propres, évalués à 2807 millions de dollars, pour la construction d’un terminal minéralier avec 02 postes à quai de 350 m chacun pouvant évacuer jusqu’à 100 millions de tonnes de marchandises par an ; la construction d’un chemin de fer depuis Avima Congo avec embranchement à Nabeba et Mbalam, qui rendra plus attractif le port de Kribi et permettre l’évacuation de nos gisements ; l’aménagement des zones industrielles et logistiques ; l’acquisition de 150 camions spéciaux pour le transport du minerai de fer du Cameroun et du Congo au port de Kribi évalués à 15 milliards Fcfa…

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.