Input your search keywords and press Enter.

Kribi : Levée de corps sous tension de Lydienne Solange TABA

Tristesse, colère, amertume, désolation. Un cocktail de maux pour caractériser la levée de corps de Lydienne Solange TABA ce vendredi à la morgue de l’hôpital de district de Kribi.


Sur le pavé, une foule, des voix et des pleurs. Ils sont venus de partout pour accompagner la jeune étudiante qui entame ainsi son dernier voyage pour l’éternité.


Famille, amis, camarades de fac, curieux, tous inconsolables.La dépouille apprêtée, la messe peut alors commencer. Pour le prêtre, il fallait trouver des mots justes en ces circonstances troubles.

Au moment d’embarquer, les esprits s’échauffent, la tension monte. Pour assurer l’ordre public le commandant de la compagnie de gendarmerie de Kribi, le Chef d’escadron Nkondje Mbella déploie quelques éléments. Des membres de la famille sont en transe.

Comme un signe, une forte pluie viendra bercer les esprits. Le tour de ville est effectué sous cette dernière jusqu’au moment où le cortège s’ébranle pour la prochaine étape. Elogbatindi.


Pour rappel, Lydienne Solange TABA jeune étudiante de 23 ans avait perdu la vie le samedi 25 juillet dernier au domicile de son amant sous préfet de Lokoundje à Kribi.

Tuée par balle, les circonstances de son décès restent inconnues. Elle sera inhumée ce samedi à Mouanko dans le département de la Sanaga maritime.

Olivier DONGMO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.