Input your search keywords and press Enter.

Pollution de l’espace commercial : le ministre camerounais du Commerce ouvre une enquête sur les trafiquants de vins et spiritueux

C’est à la suite de la descente effectuée, dans la nuit du 19 au 20 février 2021, par Luc Magloire Mbarga Atangana et ses équipes dans plusieurs établissements de grande consommation de la ville de Yaoundé.


Il était question pour Luc Magloire Mbarga Atangana et ses collaborateurs d’aller toucher du doigt la réalité dans les snack-bars et night clubs, après la vague de rumeur ayant circulé depuis la semaine dernière selon laquelle le marché camerounais est envahi par des produits de contrebande et des produits contrefaits. C’était à la suite d’une découverte faite par les forces de maintien de l’ordre dans un quartier de la ville, où deux individus se livraient à une activité illicite de fabrication de faux alcools. Il ressort de cette opération que les produits commercialisés dans ces établissements sont des produits licites pour l’essentiel. Par contre, comme partout ailleurs, il existe en marge de chaque activité des cas isolés comme ceux observés ce soir-là. C’est le cas d’un cabaret- restaurant situé au quartier Nlongkak dont des conditions d’hygiène et de salubrité ne sont pas respectées. Il a été procédé à la saisie réelle des whiskies et champagnes d’origine douteuse pour certains, estampillage non conforme pour d’autres ou encore des produits estampillés de fausses vignettes. Une enquête sera menée en amont afin de déterminer qui est le fournisseur de ces produits ainsi que leurs différentes sources d’approvisionnement. Luc Magloire Mbarga Atangana appelle non seulement les consommateurs à plus de vigilance, mais également à la responsabilité individuelle de chacun sur le choix des endroits de loisirs qu’ils fréquentent, car un établissement insalubre est suspect et expose par conséquent la santé de ses clients.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.