Input your search keywords and press Enter.

Mairie de la ville de Garoua : Dr Ousmaïla Mohamadou à la rescousse des couches sociales vulnérables

Une trentaine de personnes démunies reçoivent une enveloppe globale de près de 02 millions de francs des mains du Maire de la ville chef-lieu de la région du Nord et plus de 400 élèves sont admis en stage de vacances d’un mois. Le tout s’inscrit dans la rubrique affaire sociale de cette collectivité territoriale décentralisée.

Ils sont des malades, des handicapés, des orphelins, des veuves pour qui le Maire de la ville de Garoua, Dr Ousmaïla Mohamadou, a déboursé près de 02 millions Fcfa des fonds de la mairie de la ville, pour soulager leurs souffrances face aux difficultés qu’ils traversent dans la vie. Ils ont obtenu leurs enveloppes lors d’une cérémonie sobre, organisée dans le hall de l’Hôtel de ville de Garoua. Comme l’argent n’aime pas les bruits, les bénéficiaires ont encaissé silencieusement leurs enveloppes dans une joie inscriptible.

« C’est une grande première et une surprise très agréable pour tous les bénéficiaires. J’ai fait un an de maladie et je suis encore hospitalisé à présent, jusqu’à perdre ma jambe droite. J’ai été surpris qu’on annonce que la Mairie de Garoua m’a retenu parmi les bénéficiaires, pour obtenir un soutien financier. La mobilité étant difficile, puisque je meus avec l’aide des béquilles, le Maire de la ville, un homme au cœur large, Dr Ousmaïla Mohamadou, a envoyé me chercher avec une voiture dans ma chambre d’hospitalisation pour me conduire à l’Hôtel de Ville. Quel honneur ! Quel respect ! C’est de tels élus dont la nation a besoin. J’ai, à cette cérémonie de remise de décharge, parlé au nom de tous les bénéficiaires en le remerciant infiniment pour ce geste cœur, qui est allé tout droit le cœur des bénéficiaires », explique Abdoulaye Djeido, Délégué du personnel de la Crtv, très connu dans le Nord.

« Nous encaissons chaque année plusieurs dossiers que nous passons en étude et sélectionnons sans partialité les cas les plus critiques. Nous le faisons chaque année sous silence. Cette fois-ci, nous avons opté de le faire publiquement dans le but d’informer les autres de venir aussi déposer leurs dossiers de demande d’aide constitués des pièces à conviction », confie Hapsatou, chef de service des Affaires sociales de la Mairie de ville de Garoua. Les bénéficiaires ont dit des prières à Dieu à l’endroit du staff municipal.

Le même jour, c’est-à-dire le 05 août, le Secrétaire général de la Mairie de Garoua a lancé le stage des vacances l’édition 2022. Plus de 400 élèves du secondaire et universitaire sont admis en stage d’un mois. « Ils vont au cours de ce stage s’atteler comme agents d’appui au personnel du bureau, à la collecte des ordures plastiques, au reboisement de l’environnement pour lutter contre la désertification et la sécheresse et à l’entretien des espaces verts, le tout sous l’encadrement des agents techniques de la Communauté. Ils sont repartis dans les 3 communes d’arrondissement de la ville de Garoua. A la fin du stage, la CUG a prévu de modestes enveloppes pour les épauler à retourner à l’école », détails donnés par Emmanuel Norode. « Ils sont des enfants des pauvres et nous avons insisté sur le critère de choix pour leur sélection. Un quota a été accordé aux élèves handicapés visuels, moteurs, auditifs et aux élèves de la communauté du NoSo résidents à Garoua. Ils sont des déplacés internes dans le cadre de la guerre des sécessionnistes qui perturbe les études des enfants dans ces deux régions anglophones », explique le Maire de la ville de Garoua. 

Source : « Sans Détour »       

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.