Input your search keywords and press Enter.

Justice chinoise: Zheng Xiaoyu écope la peine capitale

L’ancien directeur de l’Administration d’Etat de Surveillance et de Contrôle des Aliments et des Médicaments de Chine a été exécuté mardi matin avec l’approbation de la Cour populaire suprême de Chine.

Zheng, 63 ans, avait été condamné à mort le 29 mai par le tribunal populaire intermédiaire N1 de Beijing pour avoir touché 6,49 millions de yuans (environ 850 000 dollars) de pots-de-vin et pour manquement au devoir. Zheng avait appelé à la clémence et fait appel le 12 juin, demandant au tribunal de revoir la peine, qui, selon lui, était ” trop sévère”. Il avait aussi fourni des preuves impliquant d’autres personnes dans cette affaire. Le tribunal populaire supérieur de Beijing avait rejeté son appel le 22 juin et confirmé la peine capitale, indiquant que “des procureurs avaient obtenu les preuves données par Zheng avant ses aveux”. Le tribunal avait ensuite soumis cette affaire à la vérification et à l’approbation de la Cour populaire suprême (Cps) de Chine. “Le manquement au devoir de Zheng a sapé le bon fonctionnement du contrôle des médicaments en Chine, mis en danger la vie et la santé publique et eu un impact social très négatif”, a déclaré la Cps. “Les preuves étaient réunies et la peine de mort appropriée.”

Les pots-de-vin en argent et en cadeaux acceptés par Zheng lui étaient versés directement ou par l’intermédiaire de son épouse ou de son fils, selon le tribunal. Zheng a “tiré bénéfice” de huit sociétés pharmaceutiques en approuvant leurs médicaments et équipements médicaux, lorsqu’il était le chef responsable de l’administration des médicaments et des aliments entre juin 1997 et décembre 2006. Zheng a enfreint les règles et les processus de décisions en matière de l’approbation des médicaments entre 2001 et 2003. Il a échoué à donner des autorisations prudentes lors du contrôle de la production pharmaceutique, qui est d’une importance vitale, a dit le tribunal. Six types de médicaments approuvés par l’administration quand Zheng était en fonction étaient faux. Des sociétés pharmaceutiques ont fait usage de faux documents d’approbation, selon le tribunal. Zheng est le quatrième haut officiel chinois du rang de vice-ministre à être condamné à mort ces dernières années, après Cheng Kejie, ancien vice-président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale, et deux anciens gouverneurs adjoints de province, Hu Changqing et Wang Huaizhong. Cheng et Hu ont été condamnés en 2000 et Wang en 2004.

La semaine dernière, un des subalternes de Zheng, Cao Wenzhuang, ancien chef du département de l’enregistrement des médicaments relevant de la Sfda, a été condamné à mort avec sursis par le tribunal populaire intermédiaire N1 de Beijing. Commentant l’affaire Zheng, une porte-parole de la Sfda, Yan Jiangying, a déclaré lors d’une conférence de presse mardi, que les officiels corrompus étaient la honte du système de contrôle des aliments et des médicaments. “Nous devons sérieusement réfléchir à cette affaire et en tirer la leçon. Nous devons protéger pleinement la sécurité des aliments et des médicaments pour le peuple. La nouvelle réglementation sur les médicaments, qui sera publiée prochainement, garantira la transparence de la procédure d’approbation des médicaments”, a indiqué Yan.

Source: XINHUA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *