Input your search keywords and press Enter.

Cameroun-droits d’auteurs : la nouvelle vision de la Sonacam dévoilée

C’était la résultante du dernier Conseil d’administration ordinaire de la structure tenu le 15 juin 2021 à Yaoundé.

La Société nationale camerounaise de l’art musical (Sonacam) a tenu un Conseil d’administration ordinaire dernièrement à Yaoundé, ceci était en marge de la célébration de la fête de la musique du 21 juin 2021. Le point visé par cette initiative était de présenter les projets que la société entend réaliser mais également de dresser un état des lieux du fichier des artistes, à l’effet de définir un processus de distribution aux ayants droit. Pour l’heure, 112 millions de Fcfa ont été collectés auprès des usagers, au titre de l’exploitation des œuvres des artistes, courant 2019-2020. Aussi, il ressort à l’issue, du comptage physique que, sur 5.000 artistes musiciens figurants, 2.872 ont réussi à constituer des dossiers, mais seuls 1.500 sont éligibles à la répartition, pour avoir rempli les conditions requises.

Toutefois, il faut dire que c’est à juste titre que la Commission d’identification a été validée comme organe du Conseil d’administration. Cependant, des dispositions ont été prises pour que tous les artistes perçoivent des émoluments. Dans le détail, 20% du montant collecté seront alloués aux artistes non réglementés, 4% au fond social et culturel, et 76% soit 85 millions pour la répartition réglementaire et inclusive. Les montants iront de 50.000 Fcfa à 150.000 Fcfa et les bénéficiaires toucheront ces émoluments à Vision Finance, la micro finance de la proximité.

En outre, pour une bonne répartition, la Sonacam a défini une stratégie de sensibilisation pour faciliter la collecte auprès des usagers, même de l’informel tel que des débits de boissons. Une convention sera soumise aux mairies, pour faciliter cette action sociale. Le bien-être des artistes dépend aussi du fond social et culturel, et c’est à ce titre que le projet du Palais de la musique a été adopté, pour permettre de récolter des fonds issus de différentes prestations des artistes, pour renflouer le compte dédié à cela. Evaluer à plus d’un milliard, la réalisation de ce palais sera le fruit de la collecte de fonds initié dans une banque partenaire. Il n’est pas superflu de rappeler qu’à l’entame de ce Conseil d’administration ordinaire, le Vice-président du Conseil d’administration Serge Rafic a été renvoyé. Cette révocation par l’assemblée générale intervient à la suite de plusieurs interventions contreproductives du mis en cause dans les réseaux sociaux, mais surtout des clivages entre le Pca et le mis en cause. La réaction de l’assemblée générale qui a intrigué l’opinion publique incite à questionner le respect et l’application de la réglementation en vigueur. Il faut noter donc que pour l’heure que, la Sonacam est orpheline de son vice-Pca, et aucun détail sur son remplacement encore moins sa réhabilitation n’a été évoquée.

Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.