Input your search keywords and press Enter.

Côte d’Ivoire/Simone Gbagbo : Un pagne et un challenge concourent à la création d’un parti politique

Le ‘Mouvement des Générations Capables’ (MGC), association citoyenne-non-politique dont la Première Dame Dr. Simone Ehivet Gbagbo est le référent, se réunira, en session extraordinaire, les 19 et 20 août 2022. D’abord pour faire son bilan. Ensuite pour être transformé en un parti politique. Ceci avec ambition de conquérir le pouvoir en 2025. Si l’on s’en tient au passé politique de Simone Ehivet, ce parti va élargir vers la gauche. La rupture avec le PPA-CI du président Gbagbo et le FPI de Affi N’Guessan est désormais franche et totale, en attendant les alliances politiques consécutives aux échéances électorales de 2025.

Pagne et ‘chalenge Ehivet’

Le nom de cette organisation est parti de rien. En visite chez le couple Bédié, Dr. Simone Ehivet était dans une tenue taillée dans un pagne baptisé ‘Mari capable.’ L’artiste-musicienne décédée, Mahely Bah rebaptisa ce pagne ‘Ehivet capable.’  Sur ce, le ‘Challenge Ehivet’ est lancé. Cette compétition est portée par Ebène Bouaney (Amérique), Mahely Bah (France) et Hanny Tcheley (Belgique).

Ce défi est une réponse aux détracteurs de Ehivet Simone. Car, ‘ces femmes ont été séduites par le silence assourdissant de Mme Simone Ehivet Gbagbo face à toutes les monstruosités proférées çà et là contre son auguste personnalité.’ Avait Expliqué le 26 septembre 2021, Yozan Lou Béné, présidente du comité d’organisation de l’Assemblée constitutive du MGC-apolitique.

Lumière sur le pagne ‘Ehivet capable’

Pour les analystes sérieux, Simone Ehivet, plus qu’une femme politique, ‘est un programme.’ La politique pour elle est ‘un sport ludique qui la tonifie, lui fait perdre de la graisse, affine son corps, renforce les muscles du bas du corps, diminue son tour de taille, et sculpte de façon générale sa silhouette.’

Une couturière de renom complète. ‘Si la politique a développé son mental, elle a aussi travaillé l’expression de son regard, qui peut être à la fois saillant, clos, éteint, ou balayeur. Plus simple, son regard est comme un enregistreur qui lit les circonstances et adapte sa luminosité par rapport à elles. Cet ensemble fait de son physique un prisme qui convient à tout vêtement et quelle que soit la coupe. Ce qui  fait d’elle une ‘Ehivet capable’ non seulement en politique, mais aussi dans la mode.’ Elle conclut, ‘Dr. Ehivet une pièce rare dans le monde des mannequins.’

Cœurs africains apprivoisés

‘Simone Ehivet Gbagbo, un modèle, une icône,’ est une référence dans la sphère des battants, et une fierté pour les femmes. En son honneur et en soutien à son combat, de nombreuses organisations ont été créées par les femmes. Parmi elles—Ebène Bouaney (Mouvement international Ehivet capable), Antoinette Meho, (Enfants de Simone Ehivet Gbagbo), Odette Tiémélé (Femmes dynamiques de Niangon), Bénédicte Niamien (Femmes crédibles de Port-Bouët), Josette Mireille Gouaméné (Filles de O’Man), Odette Ekra (Femmes capables de Bonoua).

Ces femmes et d’autres ont embarqué dans leur sillage les femmes africaines fascinées par le courage de Simone Ehivet, et séduites par sa capacité à pardonner. Pour ces africaines, Dr. Simone Ehivet Gbagbo représente le symbole du mérite et de la persévérance. Une personne à cloner si l’être humain n’avait pas été le fruit de la création.

Sa vision politique, son endurance à toute épreuve sans chialer, et la tolérance qu’elle prône, sont autant de qualités qui ont émerveillé et engagé les non-Ivoiriens dans son combat. Mieux, sa foi en la capacité des africains à sortir du sous-développement ont apprivoisé les cœurs pour elle.

Du MGC au MGC

Le MGC-non-politique avait été initié par des femmes ivoiriennes locales et de la diaspora, ‘face aux insultes, aux campagnes de dénigrement, outrages et autres invectives proférés et répandus dans la presse et sur les réseaux sociaux contre l’ex-Première dame, Simone Ehivet Gbagbo.’ Avait-déclaré Yozan Lou Béné. ‘Ces femmes, indignées, ont manifesté leur solidarité en prenant courageusement position pour la défendre et faire reluire son image que des personnes tapies dans l’ombre pour des desseins malsains, voulaient voir souillée et dégradée.’ Avait-elle précisé.

Sur ces constats, ces femmes s’étaient fixé un objectif. ‘Il s’agit pour le MGC de matérialiser et de diffuser, partout où besoin est, par son fonctionnement, les valeurs de promotion humaine qu’incarne et défend la Première Dame, cette femme capable qui se démarque dans sa génération par sa clairvoyance pour donner au peuple ivoirien, et par-delà les peuples frères d’Afrique, les moyens de se construire un avenir de prospérité et de solidarité,’ Avait poursuivi Béné Djè Lou. Ces moyens d’action sont concentrés dans le MGC-parti politique qui a été porté dans les entrailles des femmes.

Construction économique, une priorité

Cet instrument nécessaire pour la conquête du pouvoir sera suffisant s’il théorise et pratique l’agro-pastoral communautaire et semi-urbain d’une part, en développant d’autre par les start-ups. Deux faces indissociables et indispensables à l’autosuffisance alimentaire et l’autonomie financière des paysans, et par extension des citoyens.

Le système économique informel tant critiqué par les tenants de l’ordre économique capitaliste-mondial, mais qui nourrit le Continent, et non les multinationales qui volent les terres africaines, transforment les propriétaires traditionnels en esclaves sur leur héritage ancestral, doit être pris en compte dans le programme politique du MGC. Si non, le MGC sera tout simplement un parti politique inutile de plus dans la broussaille politique ivoirienne. 

Feumba Samen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.