Input your search keywords and press Enter.

Coronavirus au Cameroun : la contribution du Minjec à la riposte gouvernementale contre la pandémie

Le train de mesures, présenté dans une lettre circulaire, a été signé du ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, le 16 mars 2020.

Au cours d’une campagne de proximité, indique le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec), il sera question pour les responsables et animateurs de disséminer toutes les mesures de prévention prescrites par le ministère de la Santé publique (Minsanté). En effet, il s’agira pour le Minjec, aux côtés du Minsanté, des organisations de la société civile, et des associations et mouvements de la jeunesse, de mener une campagne spéciale intensive de sensibilisation et de protection contre cette pandémie. Elle va se dérouler sur l’étendue du territoire national, notamment au sein des administrations publiques ; des structures universitaires, scolaires et extrascolaires ; des quartiers, des marchés ; des bars ; des agences de transports urbains et interurbains… Placée sous la houlette des Comités d’arrondissements d’éducation civique et d’intégration nationale (Caecin), cette campagne sera mise en œuvre par les équipes mobiles d’animation populaire urbaine et rurale (Emapur), accompagnées des médiateurs communautaires.

La coordination technique, quant à elle, sera assurée par les Délégués d’arrondissement d’éducation civique (Dajec) ; les chefs de structures scolaires, universitaires, professionnels et extrascolaires ; et les autorités traditionnelles et religieuses. Il s’agira pour les Dajec de mobiliser tout le personnel, les Emapur et les médiateurs communautaires, pour une appropriation rapide de ce que c’est que le Coronavirus, ses modes de transmission, et surtout les mesures préventives prescrites par les structures spécialisées du Minsanté.

Les Dajec feront fonctionner les Emapur selon les découpages en « sections opérationnelles » de deux ou trois personnes, pour une couverture rapide et efficace de leurs communes de compétence. A cet effet, ils devront, notamment apporter les affiches de sensibilisation du Minsanté dans les écoles, collèges, lycées, universités, institutions de formations professionnelles et extrascolaires, marchés, gares routières et autres lieux de rassemblement identifiés ; sensibiliser sur la nécessité de la mise en place des coins d’eau et de savon pour le lavage des mains comme l’une des mesures préventives ; sillonner les quartiers et tous les milieux de concentration pour rappeler les mesures d’hygiène édictées par le Minsanté ; appeler le numéro vert, 1510, pour relayer des cas anormaux rencontrés au cours de leurs descentes ; informer et sensibiliser les populations sur l’existence du numéro vert, 1510, et les encourager à appeler dès la constatation de cas jugés suspects.

A tous les délégués régionaux, départementaux et d’arrondissements de la jeunesse et de l’éducation civique, ainsi que les chefs des structures rattachées et sous-tutelles, le ministre Mounouna Foutsou a instruit, notamment d’apporter toute la collaboration nécessaire aux responsables des structures déconcentrées du Minsanté, pour une action concertée dans la lutte contre cette pandémie ; d’installer les points de désinfection au sein des services avec des solutions hydro alcooliques et des savons antiseptiques ; de faire appliquer par le service d’entretien des mesures préventives édictées ; limiter au maximum entre personnel les formes de salutations et autres contacts pouvant accélérer les cas de contamination ; signaler tous les cas suspects auprès des services médicaux compétents ; utiliser des masques en cas d’infection des voies respiratoires supérieures (rhume, toux, écoulement nasal…) ; tousser dans le coude ou dans un mouchoir jetable et se laver les mains ; apposer dans les services les affiches en français et anglais sur les mesures préventives à observer ; animer en permanence une communication sur l’évolution du Coronavirus ainsi que sur les mesures préventives à adopter au cours des réunions de coordination, sectoriel et dans les plateformes ; et suivre et évaluer les mesures de prévention mise en œuvre au sein des services.

Bertrand TJANI  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.