Input your search keywords and press Enter.

Conseil régional du Littoral : les enjeux qui interpellent le président Polycarpe Banlog

Le cadre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais a été choisi à la tête de la stratégique région camerounaise, au terme du conclave tenu à Douala, ce 22 décembre 2020.

Polycarpe Banlog est un mastodonte du jeu politique dans la Sanaga-Maritime, voire le Littoral. Il faut être de mauvaise fois, rapportent certains observateurs de la scène sociopolitique, pour ne pas le reconnaître. En témoignent son riche parcours et ses faits d’armes sur ce terrain glissant truffé d’embuches. C’est sans doute, renchérissent-ils, la raison pour laquelle son choix à la tête du Conseil régional du Littoral est sans surprise.

Ancien député du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) pour le département, fait-on savoir, ce digne fils de l’arrondissement de Nyanon a dû longtemps mouiller le maillot pour le rayonnement du parti dans ce département, considéré jadis comme un bastion imperturbable de l’opposition. Des vertes et des pas mûres, révèle-t-on, Polycarpe Banlog les a essuyé tout au long de ses multiples magistères aussi bien à la Commune de Nyanon en tant qu’ancien maire qu’à la députation à l’Assemblé nationale.

Le choix de cette bête politique de première heure en Sanaga-Maritime, déduit-on, apparaît comme le couronnement de sa riche carrière sociopolitique au Cameroun. Reste qu’il imprime ses marques dans le nouvel environnement de la gouvernance régionale, qui interpelle résolument son équipe qui, au regard de sa constitution, a le profil de l’emploi. Pour qui le connait, relève-t-on davantage, Polycarpe Banlog n’hésitera pas à mettre à contribution sa florissante expérience politique, son sens soutenu d’abnégation, et sa vision managériale clairvoyante, pour que triomphe l’intérêt commun et le développement global du Littoral, visiblement prêt à mettre en œuvre la politique ambitieuse de la décentralisation, gage de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.