Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : l’Etat de Cross River réveille l’affaire Bakassi

L’Etat nigérian revendique à nouveau la péninsule de Bakassi. Le 18 août 2020, le gouverneur de l’Etat de Cross River demande au président nigérian, Muhammadu Buhari de récupérer ce territoire, qui appartient désormais au Cameroun.

Lors d’une visite des autorités nigérianes, le 18 août 2020, de la zone frontalière, elles ont affirmé que le Cameroun n’avait pas respecté les accords de Greentree. Selon elles, le gouvernement camerounais délaisse les habitants résidant à Bakassi. En guise de rappel, Bakassi est l’extension de la péninsule de Calabar dans le Golf de Guinée. Ledit accord est rendu public, le 10 octobre 2002, par la Cour internationale de Justice de La Haye au Pays-Bas. Dès cet instant, la souveraineté du territoire revient au Cameroun. L’accord ordonnait à l’armée nigériane de se retirer de la péninsule de Bakassi avant, le 14 août 2008. Avouer vaincu, le 12 juin 2006, l’Etat nigérian accepte de rendre Bakassi au Cameroun, et tout se passa sans soulèvement. Si l’accord a été rendu public et que les clauses sont respectées par le Cameroun, pourquoi le gouvernement nigérian refait-il surface, pour revendiquer cette péninsule ? La question taraude certains esprits avisés. 

Alice OKALA (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.