Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : le Conseil municipal de la Commune de Bikok prend officiellement fonctions

Crescence Odette Ottou, Jean Claude Etoundi Atangana et Max Patrick Nkoudou Max Patrick respectivement maire, 1er et 2e adjoints ont été installés à leurs nouvelles fonctions, par le préfet de la Mefou et Akono, Antoinette Zongo, à la faveur de la session ordinaire du Conseil municipal, tenue le 1er juillet dernier, laquelle était consacré à l’examen et l’adoption des comptes administratifs et de gestion 2019.

La maire de la Commune de Bikok, Mballa Menyengue Crescence Odette épse Ottou, et ses adjoints Jean Claude Etoundi Atangana et Max Patrick Nkoudou ont officiellement pris fonctions, le 1er juillet 2020, sur fond d’engagements à relever les défis de développement qui les interpellent. C’est à la suite de leur installation par le préfet de la Mefou et Akono, Antoinette Zongo, assisté d’une bonne fourchette d’autorités administrative, politique, religieuse et traditionnelle.

Dans son allocution liminaire de circonstance, la maire de la Commune de Bikok a dit placer le mandat de la nouvelle équipe dirigeante sous le signe de l’engagement à la continuité, afin d’en faire une cité où il fera bon vivre. « Ce mandat est celui de la proximité, de l’action concrète et des réalités qui se voient et qui se vivent. Mais, ce mandat est davantage celui du rassemblement pour une grande efficacité de l’action communale. Car, une communauté divisée est inapte à gagner les enjeux qui l’interpellent. Ma volonté, c’est de fédérer les énergies, de dépasser tous genres de considérations qui divisent et fragilisent notre action. Ma méthode sera le débat permanent, qui garantit le renforcement du dialogue. Notre mandature doit être le rendez-vous de la tolérance, de l’écoute, de la solidarité, de la fraternité… », a indiqué la maire.

Prenant la parole à son tour, le préfet de la Mefou et Akono a entretenu le public sur le respect des mesures barrières contre la Covid-19, avant de donner un certain nombre de recommandations à la nouvelle équipe dirigeante. « Au moment où vous accédez pour la première fois à la tête de l’exécutif communal, je vous recommande de vous familiariser avec les dispositions de la loi cadre de la décentralisation. Il convient également de vous approprier les obligations liées à la fonction d’élu local précisées par l’article 146 de ladite loi, à savoir : l’obligation de servir et de se consacrer à ses fonctions, l’obligation de résidence, l’obligation de désintéressement, de discrétion et de réserve », a dit Antoinette Zongo. « Je vous exhorte à œuvrer, pour instaurer un climat de cohésion au sein du conseil municipal en dépit des différentes sensibilités en son sein. Je vous encourage à tendre la main à l’élite politique et administrative, qui peut vous appuyer, vous accompagner dans vos actions et autres initiatives. Je vous encourage à poursuivre le désenclavement de vos localités à travers l’entretien du réseau routier. Vous mettrez également un accent particulier sur l’approvisionnement en eau et en électricité… », a renchéri le préfet, non sans décliner les profils admirables des membres de ce nouvel exécutif municipal. Tout porte donc à espérer que les engagements solennels pris par la maire de la Commune de Bikok, au nom du conseil, tiendront la promesse des fleurs. Car, les populations locales ne demandent qu’à voir leurs conditions de vie améliorées.

Bertrand TJANI    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.