Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : le bilan satisfaisant de riposte Covid-19 et le Vih Sida

Le ministre camerounais de la Santé publique, Malachie Manaouda, a donné un point de presse, le 1er décembre 2020 à Yaoundé.

Le ministre de la Santé publique, comme à son habitude a marqué un temps d’arrêt à l’occasion de la célébration de Journée mondiale de lutte contre le Sida, pour faire le point sur la situation non seulement du Sida, mais également de la Covid-19. Malachie Manaouda a délivré un message à l’intention de la presse, qui faisait état du bilan de la croisade contre le Vih d’une part, et de la Covid-19 d’autres part.

Le premier axe de l’importante communication du ministre Malachie Manaouda consistait à revenir de fond en comble sur la lutte contre le Vih-Sida. A ce niveau, il a présenté un tableau lumineux qui a permis d’apprécier les efforts réalisés par les pouvoirs publics du Cameroun, qui contribuent à barrer la route à la contamination au Vih Sida. Depuis le 17 novembre 2020, a précisé le Minsanté, le Comité de lutte contre le Sida s’était réuni pour le compte de l’année 2020. Cette rencontre statutaire a servi de prétexte au lancement des activités en prélude au mois de décembre, dédié à la lutte contre le Sida au Cameroun. « Pendant près de trois semaines, la quasi-totalité des acteurs de la riposte se sont mobilisés sur l’ensemble du territoire national, pour apporter les réponses idoines aux populations camerounaises et populations vulnérables, les femmes, les personnes vivants avec le Vih-Sida. », a souligné le ministre.

Les résultats enregistrés au cours de l’année 2020 laissent  entrevoir des avancées notables dans la riposte face au Sida, qui traduisent dans les faits que les autorités sanitaires du Cameroun voudraient éradiquer ce mal du siècle, qui a fait tant de victimes depuis des années. On peut citer l’intense activité de renforcement des capacités des acteurs de la lutte contre le Vih sur l’étendue du territoire, qui a abouti à un fort taux de prévention du Vih-Sida de la mère à l’enfant ainsi qu’à un taux appréciable de dépistages volontaires.

Dans la perspective de l’atteinte des objectifs 95 /95/95, synonyme de l’élimination de la pandémie du Vih à l’horizon 20-30, des actions pertinentes ont été réalisées par l’Etat du Cameroun. « Près d’un million 250 000 personnes ont été testées dont 329 218 femmes enceintes. 37 400 personnes vivants avec le Vih ont été nouvellement identifiées, et 371 000 personnes mises sous traitement », a relevé, pour s’en réjouir, le membre du gouvernement. En dépit de l’autre grande pandémie survenue en 2020, la lutte contre le Sida est restée intacte. D’où, les résultats encourageants qui participent d’ailleurs de la stratégie mise sur pied par le gouvernement, à l’effet de faire reculer la pandémie du Sida. Le ministre dans sa communication a partagé son optimisme et a signifié que les pouvoirs publics continuent à s’investir dans la lutte contre le Sida conformément aux hautes prescriptions du président de la République, Paul Biya.

Covid-19 

La deuxième dorsale de l’intervention du ministre de la Santé publique, l’un des ministres dont l’activité a été assez visible au cours de l’année 2020, consistait à faire un point sur l’évolution du nouveau Coronavirus. Parlant de cette autre pandémie qui fait des dégâts dans le monde, il s’est dit satisfait dans un premier temps, non sans appeler une fois de plus à l’observance par les Camerounais des mesures barrières. En toute humilité, le Minsanté a fait référence aux encouragements reçus par le gouvernement du Cameroun, qui est parmi les pays d’Afrique ayant mis sur pied un plan de riposte qui connait un franc succès. Dans le même sillage, il a fustigé l’attitude de plusieurs camerounais qui ont abandonné les mesures préventives du Covid-19 qui se sont avérées efficaces dans le cadre de cette lutte. Profitant de cette tribune, le soldat de la santé a rassuré l’opinion de ce que la lutte contre la Covid-19  va se poursuivre : « Il n’est pas question de se laisser prendre au piège de cette maladie. Il faut continuer à mettre à exécution la théorie des 3T à savoir traquer, tester et traiter ». Dans ses explications, le Minsanté a indiqué que pendant de longs mois au cours desquels on avait atteint le pic des contaminations au Covid-19, l’Etat du Cameroun avait mobilisé d’énormes ressources sur tous les plans, lesquels ont eu le mérite de produire des résultats. Cette lutte des plus acharnées, a réitéré le Minsanté, a permis à ce jour la reprise des activités économiques, la reprise d’une vie à tout le moins normale. La lutte contre la Covid-19 n’a pas manqué de susciter les encouragements par le monde, le Fmi – le Fonds monétaire international en premier, qui a salué la gestion transparente du Cameroun des fonds alloués à cette pandémie ; l’Oms -l’Organisation mondiale de la santé, qui a félicité la bonne gestion sur le plan sanitaire.

Depuis l’apparition du nouveau Coronavirus au Cameroun, les autorités ont intensifié la campagne de sensibilisation qui a atteint sa cible. Dans cette lutte notamment, tous les Camerounais se sont impliqués avec pour résultat de barrer la propagation du virus. Le Cameroun a atteint en ce mois de décembre la barre de 241890 cas confirmés, pour 22 939 personnes guéries, et pour 815000 cas actifs. 72 patients sont dans les formations hospitalières. En dépit de 437 décès enregistrés jusqu’à date, le taux de guérison se situe à plus de 95 %, le taux d’occupation des lits quant à lui s’élève à 11,9% le taux de létalité 11,8%.

Emmanuel MVELE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.