Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : la solution des sorciers et guérisseurs au Covid-19

Selon le président de l’Association des Sorciers et Guérisseurs traditionnels du Cameroun, cette recette peut également être utilisée dans l’optique de prévenir cette pandémie.

Le Dr François Bingono Bingono pense que les naturopathes africains ne doivent pas être en marge de la recherche du traitement de cette maladie. Dans son intervention, le 07 avril 2020, sur les ondes d’une radio de la place, le président de l’Association des Sorciers et Guérisseurs traditionnels du Cameroun a livré une recette, qui peut être conjointement efficace au traitement et à la prévention du Covid-19. « Les sorciers africains disent que le Corona est là, et on peut lui tordre le cou en faisant confiance aux techniques médicinales africaines », a-t-il indiqué. Tout en soulignant que les sorciers et les guérisseurs sont soumis aux 13 mesures gouvernementales, le Dr Bingono Bingono prône un recours aux sources. « J’ai l’autorisation des tradithérapeuthes, pour gracieusement donner cette recette : 04 gousses d’ail, une bonne dose de gingembre, deux citrons que l’on écrase et boit avec deux cuillerées de miel. Ceci nous semble suffisant, pour faire office de prévention et curation », a-t-il informé.

François  Bingono Bingono rappelle que dans les années 1970, le Cameroun et plus précisément les régions du Centre, Sud et Est ont connu une infection grippale. Cette infection était semblable à celle du Coronavirus. Les populations locales à l’époque l’avaient appelé «Assouk Bikoumou», entendez littéralement, «la souche qui secoue». La grippe en question décimait principalement des personnes du troisième âge. Le président de l’Association des Sorciers et Guérisseurs traditionnels du Cameroun indique également que c’est un traitement, inspiré des plantes médicinales, qui avait permis de mettre fin à ce problème sanitaire. Pour lui, il est important de donner aux naturopathes africains une plate-forme d’expression, pour qu’ils puissent apporter leur contribution dans la lutte contre cette pandémie mortelle.

Ernesthine Bikola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.