Input your search keywords and press Enter.

SANDRA « LA DAME DE FER » ACCUSE LOCKO DE PLAGIAT SUR LE COVER DE SON NOUVEL ALBUM

C’est l’un des faits les plus marquants sur la toile actuellement.


En effets Sandra une jeune française d’origine camerounaise résidante dans la ville de Versailles . Pendant son dernier voyage au Cameroun, la jeune dame nous confie avoir fait la rencontre de l’artiste qui est tout de suite tombé sur le charme de la marque DDFE (Dame De Fer).
La plaignante s’exprime à ces mots :
« Je me présente, je m’appelle Sandra (Dame de Fer) Je me permets de vous écrire car la pochette de votre album m’a interpellé Pour vous rafraîchir la mémoire on s’était vue à l’aéroport de Nsi avec Tony (un ancien collaborateur de Big dream). J’avais porté une veste de ma marque dame de fer (ddfe) que vous avez beaucoup apprécié Je vous ai parlé de mon projet et vous m’avez beaucoup encouragé Quand j’ai vu la photo de votre album, j’ai été choquée et surprise parce qu’elle ressemble à la photo de mon logo Est-ce une coïncidence ? », Pris sur la page de la dame de fer…
«J’étais en vacances au Cameroun à mon retour sur Paris à l’aéroport de nsimalen à Yaoundé je cause avec un de ses collaborateurs qui était en partenariat avec Big dream donc il a eu à réaliser quelques clip de LOCKO.
Donc en discutant tranquillement là, l’artiste Locko nous a vu et il s’est avancé vers moi
Et de là je me suis mise à discuter avec lui je vais présenter ma marque il a beaucoup aimé. Il n’arrêtait pas de regarder et m’encourager ensuite on a fait quelques photos et de là il m’a donné un contact pour pouvoir faire la pub de ma marque une fois sorti. Il était tellement scotché par cette marque qu’il n’arrêtait pas de regarder »
.A-t-elle confié à l’équipe de 237infos.net
Il faut souligner que le logo de DDFE selon son concepteur a été protégé à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle).
Ainsi donc, l’affaire suit son cours et les démarches sur le plan juridiques sont entreprises pour que celle-ci rentre dans ses droits. Tout en relevant que la partie du mis en cause (la lockomotive) reste muette jusqu’à l’heure actuelle. Just let’s waith and see…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.