Input your search keywords and press Enter.

Reprise des classes au Cameroun : le ministre des Transports interpelle les transporteurs

Jean Ernest Masséna Ngallè Bibéhè a présidé une réunion avec l’ensemble des acteurs, le 29 mai 2020 à Yaoundé.

Cette rencontre visait la sensibilisation des acteurs du secteur, notamment les organisations syndicales, les promoteurs d’agences de voyages et chauffeurs de taxi. A ce sujet, le ministre des Transports (Mint) a déploré le manque de civisme des transporteurs lié au relâchement des mesures de lutte contre la propagation du virus. A l’issue des échanges, le ministre a invité, notamment les présidents des organisations syndicales à sensibiliser leurs membres sur l’importance du respect des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus; les promoteurs d’agences de voyages, les chauffeurs de taxi et de mototaxis à veiller au port systématique des masques de protection de leurs passagers; les magistrats municipaux, les responsables d’agences de voyages et les chauffeurs de taxi à veiller au lavage et à la désinfection quotidienne de leurs véhicules de transport, agences de voyages et gares routières; les promoteurs des agences de voyages et les chauffeurs de taxi à ne permettre l’accès à leurs véhicules qu’aux usagers arborant des masques de protection ; les promoteurs des agences de voyage et les magistrats municipaux à veiller à l’opérationnalité des points d’eau et à la mise à disposition des savons ou des solutions hydro-alcooliques pour le lavage des mains. Il y a également les délégués régionaux et départementaux des transports à qui il a demandé d’organiser les campagnes de sensibilisation et de contrôle du respect des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus; le délégué général à la Sûreté nationale et le secrétaire d’Eta à la Défense chargé de la Gendarmerie à envisager le renforcement des contrôles de surcharge des véhicules de transport publics et de mototaxis, ainsi que du respect des mesures gouvernementales de lutte contre la propagation de la Covid-19, depuis le 1er juin 2020. Les contrôles concernent les chauffeurs des transports publics et les passagers; et la police et la gendarmerie à qui le ministre recommande des contrôles de surcharge des véhicules de transport public et de mototaxis.

Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.