Input your search keywords and press Enter.

Plan triennal spécial jeunes : les jeunes de la région de l’Est remercient Paul Biya

Le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique a présidé, le 11 novembre 2020, la cérémonie de remise des équipements d’installation aux jeunes bénéficiaires du Plan triennal spécial jeunes et de kits de réarmement moral, civique et entrepreneurial aux structures opérationnelles du département ministériel dans la capital du soleil levant.

Après les villes de Douala et de Buea, le 30 octobre 2020, dans les régions du Littoral et du Sud-ouest ; Meyomessala, le 02 novembre 2020, dans la région du Sud ; Gashiga, Mémé et Nyambaka respectivement dans les régions du Nord, de l’Extrême-nord, et de l’Adamaoua, les 05, 07 et 09 novembre 2020, le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique s’est rendu, le 11 novembre 2020, dans la ville de Bertoua afin de présider la cérémonie de remise des équipements d’installation aux jeunes bénéficiaires du Plan triennal spécial jeunes et de kits de réarmement moral, civique et entrepreneurial aux structures opérationnelles du ministère de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec).

C’est la place des fêtes d’Abong-Mbang, chef-lieu du département du Haut-Nyong, qui a accueilli le Minjec et son homologue de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), Joseph Lé, dans le cadre de cette cérémonie. Le maire de cette localité, Charmant Oyal, a tenu à remercier le gouvernement pour la conception et la mise en œuvre du Pts-Jeunes, qui va permettre à de nombreux jeunes de la région de l’Est de s’insérer professionnellement. Une action qui, pour lui, va renforcer l’engagement de la commune à promouvoir l’entrepreneuriat.

A son tour, le président du conseil régional de la Jeunesse de l’Est s’est réjoui de la tenue de cette cérémonie dans la ville d’Abong-Mbang. Ceci, a-t-il dit, témoigne de l’intérêt que la haute hiérarchie porte à l’épanouissement des jeunes de cette région. Aussi, quelques réclamations seront soulevées, au rang desquelles l’absence de locaux pour l’équipe régionale du Cnjc, le manque de matériels de travail, etc. Des insuffisances qui freinent, faut-il le relever, le bon déploiement de l’équipe locale du Cnjc.

Yvette Eyenga, directrice de l’Insertion des jeunes et du Volontariat au Minjec, dans son allocution de circonstance, a présenté d’entrée de jeu la nouvelle orientation du Plan triennal spécial-Jeunes. Ensuite, faisant un état des lieux de la mise en œuvre du Pts-Jeunes dans la région de l’Est, elle a indiqué qu’en raison du fait que deux cas de transferts des projets de jeunes d’une localité à une autre n’ont pas respecté les procédures administratives, ils ont été suspendus. Ceux des jeunes concernés attendront la régularisation de cette situation, pour bénéficier du financement de leurs projets. Toutefois, pour le compte de l’année 2020 dans la région du soleil levant, 50 jeunes au total ont vu leurs projets financés pour un montant global de plus de 141 millions Fcfa. Elle compte 13 Villages pionniers. Aussi, près de 150 jeunes y sont investis et un montant global d’environ 367 millions Fcfa ont été débloqués pour l’aménagement desdits Villages pionniers.

Le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique a introduit son discours de circonstance par la traditionnelle « Minute de civisme » en appelant à une lutte acharnée contre l’extrémisme violent. Croissant, chacun les avant-bras au niveau de la poitrine, l’assistance a élevé la voix à la place des fêtes d’Abong-Bang, pour crier en chœur « Plus jamais ça ». Ensuite, il a informé l’assistance qu’un partenariat est noué depuis peu entre le Minjec et le Minfopra, pour faciliter l’accès à la fonction publique des jeunes. Désormais, les jeunes peuvent s’inscrire en ligne sur la plateforme de l’Onj, pour tous les différents concours administratifs dans tous les arrondissements du pays. En soulignant que 13 Villages pionniers sont en cours de viabilisation dans la région de l’Est, le Minjec a indiqué que la région du soleil levant est comptée parmi les trois premières en termes de Villages pionniers. Aussi, le Minjec a invité les jeunes en attente de financement à rester optimistes et aux jeunes bénéficiaires à faire bon usage des équipements et appuis mis à leur disposition.

Après le serment de réaliser les projets pour lesquels ils ont reçu des financements, d’exercer avec rigueur et sérieux le métier d’entrepreneur, de créer des emplois durables, de payer les taxes et impôts en vigueur dans leur domaine d’activité, par la voix du jeune Abessolo, les bénéficiaires du Pts-Jeunes de la région de l’Est ont adressé, au gouverneur de la région, une motion de soutien et de déférence à transmettre au Chef de l’Etat, Paul Biya.

La cérémonie s’est achevée par la visite du Village pionnier de Mazabe. D’une superficie de 11 hectares, ce village est réservé à la culture du manioc. Dans la première phase de son exploitation, six hectares sont mis en valeur.

Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.