Input your search keywords and press Enter.

Innovation technologique : Dta expose la première voiture made in Cameroon

C’était, à l’occasion de la tenue de la première journée de l’innovation technologique, organisée par la Digital transformation alliance, en date du 05 octobre 2021 à Yaoundé.

Le Cameroun vient d’opérer un grand bond dans l’univers technologique, à travers l’exposition, en grandeur nature de la première voiture conçue et montée sur son sol. Il y avait de l’effervescence, de l’engouement de l’enthousiasme dans l’air dans le sens de donner un cachet particulier à cet événement à inscrire dans les annales. A savoir, la présentation de la première voiture d’origine camerounaise sortie des écuries digital transformation alliance ( Dta). Une école de formation professionnelle camerounaise, qui n’est pas à sa première innovation mais à la énième.

La cérémonie grandiose organisée par la Dta  consacrait pour ainsi dire, la célébration du made in Cameroon. Politique encouragée par les pouvoirs publics depuis plusieurs années. Cette prouesse technologique matérialisée à travers la présentation de la première voiture camerounaise s’inscrit dans le cadre de la première journée de l’innovation technologique de cet institut de formation. « Labelliser le created and made in Cameroon », était le fil conducteur de cette journée  d’activités. Plusieurs axes  constituaient l’essentiel de cette exposition, à savoir : l’accueil des invités suivi de leur installation, les allocutions, la présentation  de la voiture, la visite guidée des innovations par les officiels, la table ronde. Plusieurs ministres ont brillé par leur présence au cours de cette rencontre avec pour motivation de vanter le made in Cameroon mise en vitrine. Il s’agit, du ministre des Mines et du développement technologique, Gabriel Dodo Ndoke, la ministre des postes et télécommunications, Minette Libom Li Likeng, le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, le ministre des petites et moyennes entreprises de l’économie sociale et de l’artisanat, Achille Bassilikin 3, et du ministre de planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey.

                                             Allocutions

Moment à inscrire d’une pierre blanche dans l’évolution technologique du Cameroun, cet événement a permis à plusieurs orateurs de se succéder au pupitre. En ouvrant le bal des allocutions, la marraine de la Dta, Constance Owona a formulé les souhaits de bienvenue à l’endroit de l’assistance. Dans le même temps, elle a célébré la transition technologique que vient d’opérer  Cet institut. Pour le vice-président des Cvuc-communes et villes unies du Cameroun, par ailleurs maire de nkoulmakong,  les performances de la Dta sont un motif d’assurance pour  notre Institution qui vient d’engager une collaboration à l’effet de porter l’innovation technologique  dans l’ensemble des collectivités territoriales décentralisées. S’exprimant à la suite du vice-président des Cvuc, le Minefop, Issa  Bakary s’est voulu pédagogue en invitant une fois de plus les jeunes, à mettre en valeur le capital humain. « le capital humain est indispensable pour le développement d’un pays, les jeunes doivent contribuer à sa valorisation ». Dans cette perspective, il a réaffirmé le rôle joué par le département ministériel dont il a, la charge, qui accompagne les jeunes camerounais dans la formation pour qu’ils soient mieux outillés.

Parrain technique de cette structure d’incubation  et d’innovation, le Minpmeesa, Achille Bassilikin 3 qui s’est également exprimé, a remercié le personnel de cette structure pour sa contribution remarquable dans l’innovation technologique au Cameroun. « La première voiture du Cameroun, est un long rêve qui prend corps », a insisté  pour s’en réjouir, le Minpmeesa. Le Minmidt- ministre des Mines et du développement technologique, Gabriel Dodo Ndoke, à son tour, a célébré à haute voix, le partenariat qui unit cet établissement, au département ministériel dont il est le chef qui existe depuis le mois de mai 2021.  Pour lui, la présentation de la première voiture montée et conçue sur place, est l’un des premiers fruits de ce partenariat. Cela, a soutenu le Minmidt, préfigure de la matérialisation de l’émergence qui passe par une industrialisation qui s’adosse sur l’innovation technologique. Pour cela, le Minmidt a engagé  son département à l’accompagnement des initiatives de cet institut. La ministre des postes et télécommunications, Minette Libom Li Likeng qui a insisté à ce qu’elle soit  à cette exposition, de cette trouvaille camerounaise a improvisé un speech dans lequel, elle encourageait l’institut, qui à travers cet événement célèbre les start-uppeurs camerounais qui disposent des arguments pour convaincre.

Pour le ministre de la planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, par ailleurs, parrain des premières journées technologiques de la Dta.  Il est prioritairement question à travers cette innovation technologique, d’atteindre les objectifs de développement du Cameroun, inscrits dans la Snd30, la vision stratégique de l’émergence qui va de 2020 à 2030. «Mais tenant compte des nécessaires ruptures imposées par les dynamiques multiples, d’un monde essentiellement changeant, cette nouvelle stratégie, la Snd30 (Ndlr), repose sur une mutation structurelle du tissu productif. En peu de mots, il s’agit d’innover, il s’agit de changer, de faire autrement, il s’agit d’oser. Il est fondamentalement question de changer nos paradigmes et d’adapter nos modèles de production… », a soutenu le Minepat.

Emmanuel MVELE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.