Input your search keywords and press Enter.

Gestion des hôpitaux : Le ministre de la santé en visite d’inspection


Accompagné d’une forte délégation, il a visité le 21 juillet 2020 de nombreuses structures hospitalières que compte la ville de Yaoundé.


Le 19 mai 2020, le président de la république son excellence Paul Biya adressait des félicitations aux soldats de la santé à travers le relèvement de l’âge de départ la retraite. Deux mois plus tard après cet acte fort du chef de l’état, le ministre de la santé accompagné de son secrétaire d’état et d’une forte délégation son descendu sur le terrain à l’effet de voir son impact dans les hôpitaux.

centre de tries des patients du covid 19


Pour cela, Manaouda Malachie et sa grande équipe ont visité quelques structures sanitaires que compte la ville aux sept collines.
Premier arrêt, le centre des urgences de Yaoundé où, les dispositifs d’interventions rapide contre le covid 19 sont mis en place.

Après le centre des urgences de Yaoundé, le cap est mis à l’hôpital centrale de Yaoundé conduite par le docteur Fouda, le directeur de ladite structure hospitalière, Manaouda Malachie et sa grande équipe ont visité le pavillon de garde et les bâtiments réhabilités pour le centre de tries des patients du covid 19.


L’étape de l’hôpital central terminée, le ministre de la santé et son équipe vont mettre le cap à l’hôpital de la cité verte qui récemment perdu son directeur général docteur Anastasie AKAMBA. Un message de condoléance leur sera porté par le ministre de la santé.


A sa suite, le personnel de cette structure va porter de nombreuses doléances notamment la nomination du nouveau directeur général à la tête de cette structure hospitalière et le problème d’intégration.

Au sorti de ces différentes descentes, le ministre de la santé public le docteur Manaouda Malachie a avoué toute sa satisfaction du fait de la fréquentation des hôpitaux par les patients pour cela le ministre de la santé a encouragé le personnel de la santé pour le travail abattu.


Des félicitations qui galvaniseront à coût sure les soldats à la blouse blanche dans leur effréné pour la guérison des patients.


Olivier DONGMO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.