Input your search keywords and press Enter.

Crise Anglophone : Sisiku Ayuk Tabe restera en prison

A l’issue d’une audience dans le bureau du Président du Tribunal de Grande Instance de Yaoundé jeudi 30 Aout dernier, en présence du procureur de la République et du Conseil des mis en cause, le juge a décidé de rejeter la demande de mise en liberté provisoire du leader des Ambazoniens.

Le tribunal de Grande instance du Mfoundi de Yaoundé a rejeté la demande de mise en liberté provisoire des activistes séparatistes dont Le leader Sisiku Ayuk Tabe pour défaut de déclaration sur serment. Les mis en cause ne se sont pas présentés  jeudi , 30 août  dernier devant le président du tribunal comme prévu initialement. Les avocats des détenus comptent attaquer la décision du Tribunal de Grande Instance du Mfoundi devant la cour d’appel du Centre pour violation des droits de leurs clients. « Après avoir écouté tout le monde, le président a décidé de ne pas libérer nos clients. Nous allons interjeter appel » a déclaré de manière laconique Maître Ndong Christopher, l’un des avocats des prévenus. À l’origine du problème d’après maître Christopher Ndong et Me Fru Njohn conseils choisis par Sissiku, le gouvernement imposerait aux prévenus des avocats dont ils refuseraient. Seuls ces commis d’office ont accès aux prévenus qui les refuseraient. Les “vrais” conseils souhaités par le président auto-proclamé de la “république” imaginaire d’Ambazonie et son état-major n’ont pas droit de voir leur client. La situation reste donc confuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.