Input your search keywords and press Enter.

Construction des ponts métalliques : les entreprises soumissionnaires camerounaises édifiées

Le Ministère des Travaux publics a organisé, le 30 juin 2022, une réunion d’information des entreprises, conformément aux dispositions de l’article 19 du règlement général de l’appel d’offres du Code des marchés en vigueur au Cameroun, dans le but de mieux encadrer les soumissionnaires dans la formulation de leurs offres.

Le Ministre camerounais des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a lancé en en 09 lots, le 19 juin 2022, un appel d’offre relatif à la construction des appuis, l’installation et la pose des tabliers, l’aménagement des voies d’accès aux ouvrages à raison de 100 m de part et d’autre. Tel est l’objet de la réunion présidée par le Directeur général des Travaux d’infrastructures, Donnät Takueté, assisté de plusieurs autres responsables. En effet, la rencontre a permis aux entreprises soumissionnaires de comprendre la structure du projet et sa nouvelle configuration suscitée par la défaillance de l’entreprise chargée de la construction des appuis et de l’installation des tabliers, ainsi que de la forclusion des financements extérieurs depuis le mois de juin 2019 d’une part et des difficultés de reconduction desdits financements d’autre part.

Dans le but de poursuivre l’exécution des travaux d’installation des ouvrages en sections métalliques modulaires, arrivés à échéance, l’Etat du Cameroun a entrepris de relancer le projet sur fonds propres, dans sa phase d’exécution. Pour l’année 2022, il est prévu dans le Budget d’investissement public, des ressources à hauteur de 8,1 milliards de Fcfa, pour la construction de 09 ouvrages et pour les corrections sur l’ouvrage achevé, et engager des mesures pour que les travaux se poursuivent progressivement à partir de 2023, dans le cadre de dépenses à moyen terme pour la période 2023-2025. Les 09 lots objet de l’appel d’offres susmentionné concernent des ouvrages à installer dans 05 régions, notamment l’Adamaoua, l’Est, le Centre, le Sud et l’Ouest. Dans la région de l’Adamaoua, il s’agit d’un ouvrage sur le Mayo Taram, itinéraire Foumban-Tibati-Ngaoundéré; dans la région de l’Est, de 02 ouvrages, l’un sur la rivière Mama, itinéraire Dem-Kette-Mama I et d’un autre sur la rivière Mbangue, route Youkadouma-Mboy II. Dans la région du Sud, 05 ouvrages seront aménagés, sur les rivières Mvila, itinéraire Meyo centre-Ma’an; Mboro (route Ambam-Minkan-Ma’an); Didim sur l’itinéraire Nkolandom-Makomo; Bella (achevé) et Nlobo, itinéraire Ambam-Abang Minko’o-Mbamessobam-Meyo. Dans les régions du Centre et de l’Ouest, il s’agit respectivement des ouvrages à aménager sur les rivières Tedé, itinéraire Mission catholique Nguinda-Walla et Ngoum, à Kekem. Les travaux devront être réalisés dans un délai variant de 8 à 12 mois, pour un coût total de 8 147 141 861 Fcfa.

L’appel d’offres lancé est adressé aux Pme camerounaises. Il est par ailleurs mentionné que certains travaux pourront éventuellement faire l’objet de sous-traitance, notamment le forage des pieux pour les ouvrages comportant des pieux et le montage du tablier métallique. Les tabliers métalliques sont disponibles dans les locaux du Matgenie à Douala, le transport desdits matériaux sera assuré par les entreprises adjudicataires. Pour mémoire, la livraison de 44 tabliers fait partie du pan du projet déjà exécuté, avant la résiliation le 07 mai 2022, du marché passé avec l’entreprise autrefois chargée de la construction des appuis et du montage des tabliers sur les différents sites. Il faut noter que plusieurs entreprises ont été pré qualifiées, pour l’exécution des travaux qui seront exécutés et pris en charge par le Bip 2022.

Bon à savoir

Concernant spécifiquement le projet de construction des ponts en tablier métallique modulaire (Ponts Accrow), il y avait deux contrats : les éléments constitutifs des tabliers modulaires devaient être fabriqués aux États-Unis par l’entreprise Acrow Corporation Of America, ce qui a été fait. Ces éléments préfabriqués ont été acquis en quantité prévue et sont stockés à la base régionale du Matgenie à Douala ; l’entreprise Ellipse Projets Sas devait procéder à la réalisation des études, la construction des ouvrages sur le terrain y compris le montage et la pose des tabliers, avec des sous-traitants locaux pour la construction des fondations, des appuis (piles et culées) et des voies d’accès.

Cette entreprise pour des raisons diverses a connu un retard si important que le crédit est arrivé à échéance en juin 2019lorsque l’avancement des travaux dans son ensemble était encore faible (cet avancement étant variable d’un ouvrage à l’autre). Après des discussions qui tardent à aboutir entre le bailleur de fonds et le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (qui est le Ministre s’occupant des questions de financement) pour la reconduction du prêt, le Ministre des Travaux Publics a décidé d’engager la poursuite des travaux sur le budget d’investissement public. La poursuite des travaux ne peut plus évidemment  se faire avec Ellipse dont le contrat a été résilié le 7 mai 2022. C’est dans ce cadre que le Mintp vient de relancer une nouvelle procédure de contractualisation, objet de la séance de travail du 30 juin 2022 qui vise à donner aux candidats, les explications dont ils pourraient avoir besoin pour préparer leurs offres. Il convient également d’indiquer que le pont sur la rivière Bella sur la route Elog Batindi – Bipindi a été le premier pont accrow réceptionné, et le Ministre des Travaux Publics a personnellement supervisé l’essai de chargement de ce pont par le Labogenie.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.