Input your search keywords and press Enter.

CAN 2019 : qualification historique pour le Burundi

En résistant fece au Gabon (1-1) samedi dernier à domicile, le Burundi s’est invité pour la première fois de son histoire à une phase finale de la CAN

L’été prochain, la Coupe d’Afrique des Nations va se jouer pour la première fois avec vingt-quatre nations. Un élargissement qui a fait le bonheur de quelques petites nations du continent. Le Burundi, 138ème au classement FIFA, a réussi à se qualifier pour la phase finale de ce tournoi pour la première fois de son histoire. Il imite ainsi la Mauritanie et le Madagascar, qui avaient réussi le même exploit.

Le Burundi a créé la sensation. Quoi que, au vu du parcours qualificatif que cette sélection a réalisé, cette qualification n’est pas aussi étonnante. Les “Hirondelles” n’ont perdu aucun des six matches qu’elles ont joués, terminant à un point du leader du groupe qu’est le Mali (un match en moins) et surtout deux points devant le Gabon (3e), l’autre favori de la poule.

Aubameyang ne verra pas la CAN
C’est d’ailleurs face aux Gabonais que la sélection entrainée par Alain Olivier Niyungeko, un coach du crû, a réussi à obtenir son ticket. Ce samedi, à domicile, les Burundais ont récolté le résultat qu’il leur fallait pour garder leur deuxième place. Et ils auraient même pu l’emporter. Amissi avait ouvert le score à la 77ème minute, avant une égalisation gabonaise signée Ngandu contre son camp nous sommes là à la 82ème minute.
Il est également à noter que le Burundi ne s’est qualifié pour la CAN qu’au bout de sa 11ème tentative, la première datant de 1976. En 2014, la sélection locale de ce pays avait participé au CHAN et s’est faite éliminer au premier tour. En Egypte, en juin prochain, Berahino (ex-international espoir anglais) et consorts vont essayer de marquer encore plus l’histoire.
Le bonheur des uns faisant le malheur des autres, le Gabon passe donc à la trappe avec sa contre-performance du jour. Malgré la présence de Pierre-Emerick Aubameyang dans leurs rangs, les Panthères ne sont donc pas parvenues à atteindre le tournoi final. Ils avaient pourtant disputé 4 des 5 dernières éditions de cette compétition (dont deux comme pays organisateur). Ils restent à la maison et rejoignent la Zambie, la Guinée Equatoriale et le Burkina-Faso parmi les sélections de renom ayant manqué à leur tâche durant ces qualifications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.