Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : voici les faits qui sont reprochés à Mebe Ngo’o.

L’ex ministre camerounais en charge de la Défense au Cameroun 2009- 2015), Edgard Alain Mebe Ngo’o, déjà sous le coup depuis fin janvier d’une interdiction de sortie du territoire, sera auditionné ce mardi après-midi par le service des officiers de police judiciaire du Tribunal criminel spécial (TCS) de Yaoundé, la capitale du pays, selon les informations puisées à bonne source.

Dans le même service sont également attendus son épouse, née Bernadette Minla Nkoulou, le colonel Ghislain Victor Mboutou Elle, ex-responsable des marchés dans l’armée et Maxime Léonard Mbangue, qui fut son proche conseiller.
Selon cameroun.com, l’affaire, est au niveau du parquet du TCS, une instance prenant en charge le jugement des détourneurs de derniers publics à hauteur de 50 millions de FCFA. Revenant ainsi aux faits, il est donc reproché à l’ancien Ministre des chefs d’accusations sciant à des concussions autour des marchés de plusieurs milliards de nos FCFA sur fond de pots-de-vin, de surfacturations, de flux financiers illicites, d’intermédiaires véreux et autres cadeaux somptueux avec la société de droit belge MagForce, spécialisée dans la fourniture d’équipements militaires. Ayant fait objet d’appel il Ya 5ans, ce dossier a été classé au rang de la grande délinquance financière par les services de l’Office central français (Ocrgdf). Pour la petite histoire, l’Administrateur civil, Edgard Alain Mebe Ngo’o, jadis réputé proche du chef de l’État Paul Biya, est un ancien préfet devenu directeur du cabinet civil de la présidence de la République, puis délégué général à la Sûreté nationale (police), patron de la Défense puis ministre des Transports d’octobre 2015 à mars 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.