Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : ce que René Sadi dit de la dotation de 08 milliards Fcfa au ministère de la Communication

Le ministre de la Communication , Réné Emmanuel Sadi

La mise au point du chef de département suite aux allégations mensongères y relatives.

Contrairement aux allégations mensongères, diffusées par le journaliste Sismondi Bitjocka, indique l’Observatoire des médias et de l’opinion publique, le ministre de la Communication (Mincom), René Emmanuel Sadi, n’a jamais reçu de milliards de Fcfa de quelque institution que ce soit. Ni ce journaliste, ni ses enfants, renchérit l’organe, nul n’a fait l’objet de maltraitance, encore moins de séquestration dans le cabinet du ministre de la Communication.

D’ordre du ministre de la Communication, informe-t-il, le secrétaire général du Mincom, a signé le 04 août 2020, un communiqué portant mise au point au sujet des allégations mensongères diffusées sur les antennes d’une radio privée émettant à partir de Yaoundé, dans la matinée du lundi, 03 août  2020.

Le ministre de la Communication porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que son département ministériel n’a jamais reçu 08 milliards Fcfa allégués par un journaliste, ni quelque autre financement que ce soit, en dehors de la dotation obtenue, le 27 mars 2020, à la suite de la validation du Plan gouvernemental de communication sur la prévention et la riposte contre le Coronavirus, approuvé par le Premier ministre, après les arbitrages effectués et l’instruction conséquemment donnée au ministre des Finances, de mettre à la disposition du Mincom, une dotation de 100 millions Fcfa, soit le tiers de la demande initialement exprimée. 

S’agissant des allégations mensongères faisant état de séquestration lors de l’audience avec ledit journaliste, le ministre de la Communication tient à souligner que ni ce personnage, ni ses enfants, nul n’a fait l’objet de quelque maltraitance que ce soit, encore moins de séquestration dans son cabinet ministériel.

Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *