Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : un soi-disant malade mentale sème la panique dans un hôpital à Yaoundé

A l’origine, le comportement jugé inapproprié du personnel médical dans la prise en charge de son enfant interné dans cet hôpital de la capitale.

Il est minuit, lorsque des bruits assourdissants se font entendre au grand portail de l’Hôpital de district de la cité verte à Yaoundé. Selon certains témoins de la scène rencontrés, ces bruits effrayants étaient produits par un individu visiblement n’ayant pas tous ses sens en place. Chose curieuse, le soi-disant malade mental reprochait certains personnels soignants de cette structure hospitalière de n’avoir pas réservé une bonne prise en charge médicale à l’un de ses enfants interné en son sein, il n’y a pas longtemps. En effet, l’homme en colère, n’est pas passé par quatre chemins, pour traiter ces personnels d’incompétents. « Il criait tellement fort, frappait le portail, tout en proférant des injures au corps médical de telle sorte que nous avons pris peur », a témoigné un patient visiblement troublé par la situation. « On a cru qu’il s’agissait d’une agression ou alors qu’il y avait un incendie, tellement le bruit était fort que tout le monde s’est réveillé », témoigne un autre patient tout aussi perturbé.

C’est avec beaucoup de peine, du fait des insomnies, que les malades internés dans cet hôpital ont pu voir le levé du jour, le 03 mai dernier, lequel a permis de calmer cet homme en furie que certains ont eu du mal à considérer comme un malade mentale. « Cet homme, qui habiterait non loin de cette infrastructure sanitaire, était élégant, beau et propre que je ne l’ai pas pris en tant que tel pour un fou », explique Gabriel Mendana, patient. Car, après avoir recouvré ses esprits, il s’est mis à prêcher l’évangile dans les salles des malades. Ce qui a fait dire à certains que cet homme souffrirait d’une instabilité émotionnelle.

Ernesthine BIKOLA                                                              

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *