Input your search keywords and press Enter.

Cameroun – Issa Tchiroma : Le Cameroun est un État souverain et maître de son destin

Le Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle Issa Tchiroma Bakary se demande si l’acharnement occidental envers le Cameroun ne serait pas la conséquence de la multitude de ses richesses naturelles qui aiguisent les appétits.

Ne comprenant pas pourquoi un tel acharnement du parlement européen à l’endroit du Cameroun, Issa Tchiroma Bakary, ancien ministre de la communication ne demeure pas indifférent face aux accusations portées par cette institution à l’égard du Cameroun au sujet de la violation des droits de l’homme. La tenue de presse du 23 Avril 2019 à Yaoundé consistait pour le candidat du Fsnc à dénoncer et condamner l’indulgence de l’union européenne des exactions perpétrées par les sécessionnistes du coté du Nord – Ouest et du Sud-Est Cameroun.

 « Le Fsnc voudrait rappeler que le Cameroun est une Nation souveraine, un peuple fier de son histoire et aux commandes de son destin « a-t-il souligné pour lui, le Cameroun n’est pas un pion encore moins une terre où chacun vient dicter ses lois et imposer ses règles c’est pourquoi des réactions de l’Union européenne envers les sécessionnistes auteurs de nombreuses exactions dans les régions anglophones est une atteinte grave à la souveraineté de l’État camerounais.

Pour les menaces de sanctions économiques et politiques, qui ont été prononcées, le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle  fait savoir à l’Union européenne que la nation toute entière est  prête à se battre de toutes ses forces pour la préservation de la paix au  moindre négociation de son indépendance ni de son intégrité encore moins de son unité nationale.

Poursuivant ses propos, Issa Tchiroma a précisé que les forces de défense et de sécurité déployées sur le terrain pour lutter contre les terroristes veulent la partition du Cameroun et non le contraire. Il parle ainsi de la mauvaise foi du parlement européen qui par ailleurs n’a pas eu recourt au droit international car ne daignant demander voire imposer aux terroristes de déposer leurs armes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.