Input your search keywords and press Enter.

Interview-Mintp Nganou Djoumessi “C’est pour impulser l’économie locale ; améliorer les conditions de vie des populations…”

Extrait du discours du Ministre des Travaux Publics à l’occasion de la mise en service, le 15 décembre 2023, de la section routière Léna-Tibati-Ngatt, située dans la région de l’Adamaoua.

“… Nous sommes là aujourd’hui, à l’invitation de Monsieur le Président de la république Paul Biya, qui nous réunit ce jour en ce lieu, pour mettre en service les sections achevées de la nationale 15 ainsi que les infrastructures socioéconomiques de base qui ont été aménagées lors de la construction de cette route…


C’est pour impulser l’économie locale ; améliorer les conditions de vie des populations…

.. (Route longue de 597 km)…


La route qui nous réunit aujourd’hui est longue de 597 km, la route Batchenga-Ntui-Yoko-Léna-Tibati-Ngaoundéré. Nous avons achevé la construction d’une bonne partie de cette route nationale. La construction d’autres sections va se poursuivre, notamment la section qui nous permettra de partir de Tibati à Ngaoundéré sur une route bitumée.


En cette particulière circonstance, je voudrais vous demander de vous mettre debout et que chacun salue son voisin et ce sera la poignée de main de Monsieur le Président de la république, Paul Biya.

…(Profonde gratitude)…


Je voudrais à cet égard dire notre très respectueuse et profonde gratitude à l’homme. De par sa vision, nous réalisons des infrastructures routières.

Et pour lui, construire une route, c’est certes faciliter les mouvements des personnes et des biens par des voies de circulation, mais c’est davantage contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations des zones traversées. C’est pour cela que dans la construction de la route que nous mettons officiellement en service, diverses infrastructures socioéconomiques de base ont été réalisées.

...(Infrastructures socioéconomiques)…

Il y a eu des sales de classe, des ponts d’eau, des magasins de stockage, des maisons de la femme… Ce n’est pas fini. A cet égard, je voudrais rassurer monsieur le Maire de la Commune de Tibati que l’objet de ses préoccupations s’agissant de celles des infrastructures sociales, économiques de base qui n’ont pas été encore réalisées le seront. Le processus de sélection des nouveaux cocontractants est en cours avec le concours de la Banque de Développement des États de l’Afrique Centrale, notre partenaire financier en la matière. Donc, ces infrastructures seront réalisées, car ce sont elles qui impactent positivement la vie des populations ; ce sont ces infrastructures qui constituent le centre de gravité même de la route que nous avons construite…

...(Tirer la route jusqu’à Ngaoundéré)…


La route Léna-Tibati-Ngatt est de bonne qualité. Nous allons la tirer jusqu’à Ngaoundéré. Ainsi, on pourra partir de Yaoundé à Ngaoundéré en passant par Batchenga-Ntui-Yoko-Léna-Tibati. Et c’est cela la volonté d’un homme, le Président de la république, d’assurer le maillage de tout son pays, par des axes routiers en bon état de service.
Ce n’est pas tout ce qu’il a engagé dans cette partie du pays. Nous réalisons cette dorsale qui nous permettra de relier la partie méridionale de notre pays à septentrionale.

...(Bientôt d’autres projets routiers)…

Mais, on peut aussi citer d’autres routes en cours de construction et pour lesquelles je vais bientôt lancer les travaux, par exemple : la route Bogo-Pouss dans l’Extrême-nord, la route Maroua-Moutourwa, la route Magada-Yagoua ou encore la route Mora-Dabanga-Kousseri. Tous ces projets visent à assurer un maillage de notre territoire avec des infrastructures routières visibles pour nous emmener à marcher progressivement vers cette économie émergente que le Chef de l’État appelle de tous ses vœux. C’est une œuvre de tous. Voyez-vous, nous avons installé une station de pesage ici même.

...(Impact du pesage routier)…

Elle a pour objectif majeur d’amener les usagers de la route à respecter les poids de charges, pour ne pas dégrader l’infrastructure routière. Donc, j’invite les uns et les autres à sensibiliser les usagers de la route… Les équipes qui vont excercer dans cette station de pesage seront installées et il ne faudra pas que les camionneurs ou diverses personnalités viennent influencer leurs décisions. Tant que le poids des charges n’est pas respecté, il faudra payer de lourdes amendes. Mais, l’objectif ici n’est pas de payer de lourdes amendes, c’est de protéger la route.

Propos recueillis par Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *