Input your search keywords and press Enter.

Cameroun- crise anglophone : fin de calvaire pour cinq otages dans la région de l’Adamaoua parmi eux, une jeune adolescente de 13ans.

Ils viennent d’être libérés grâce au déploiement du groupement  d’intervention de la gendarmerie nationale.

 Leurs repas copieux servi après trois mois de captivité. Leur kidnapping relève des preneurs d’otages des villages  avoisinants youkoutu et  bangai. Mariama Cassou 30 ans et sa fille Aïssatou de 13 ans. Selon les explications données par  le gouverneur de la région  de l’Adamaoua Kildadi T. Boukar en ce qui concerne cette libération, les ravisseurs étaient sous pression avec le ratissage qui était intégrale et systématique en  gros ils étaient traqués. Des marches interminables, Traumatisés par les tortures à eux infligés les victimes sont arrivées à Ngaoundere où ils sont aussitôt pris en charge dans les salles de l’hôpital régionale de Ngaoundere. Un ouf de soulagement pour ces victimes et leurs familles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.