Input your search keywords and press Enter.

Cameroun -Boulevard du 20 Mai : le SDF ne sera pas de la partie.

Fatigué de brandir des pancartes de dialogue devant le chef de l’État toutes les années, le SDF renonce au défilé le 20 Mai prochain.

C’est par un communiqué publier hier 02 Mai 2019 que le président régional du SDF du centre Emmanuel Ntonga annonce que son parti ne défilera pas le jour de la célébration de la fête de l’unité du Cameroun. Las de défiler torses nues, pancartes accrochées ça et là le SDF refuse une fois de plus de passer devant le président récemment élu à la tête de l’État et qui y siège depuis plus de trente ans. L’ampleur de ce communique révèle les caractères exaspérants du parti au pouvoir. Dans ce communiqué le SDF s’insurge contre la malgerence de la crise qui secoue les régions du Nord et du Sud-ouest et l’on peut lire en grandes lignes les exactions perpétrées dans ces régions par les cessessionnites dénoncées ici par le Social Démocratie Front et qui malheureusement tombent dans les oreilles des sourds « le 20 mai 2018, la région du centre a pris part au défilé au boulevard du 20 mai devant le chef de l’État pour marquer des désapprobations de la gestion de la crise anglophone  … et exige un dialogue »

Fort est de constater que jusqu’ici rien a changé

«Un an plus tard, rien n’a été fait au contraire, la situation empire… » l’on assiste a des malversation de toit genre et des kidnappings  sans vergogne de leurs membres et des ressortissants desdites régions. Il poursuit en soulignant les souffrances du peuple camerounais qui est aux abois jour et nuit avec peu de liberté  et d’espaces donnés à d !autres partis politiques.

L’équipe de 237 infos.net vous propose la lecture intégrale de ce communiqué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.