Input your search keywords and press Enter.

CAMEROUN- FÊTE NATIONALE : LES CHEFS TRADITIONNELS DU NORD ET DU SUD-OUEST POUR UN BOYCOTTE DU DÉFILE.

Sommés il y’a quelques jours par le gouverneur de la région du sud-ouest à participer au défilé le 20 mai prochain, les chefs traditionnels de la région du Nord et du Sud-ouest se voient insultes.

Les chefs traditionnels de la ville de Buea et ses environs ont lancé un cri d’indignation à leur chairman. Bernard Okala Bilai, jouit de  son statut de gouverneur pour contraindre les subordonnés à l’échauffement afin de brandir des pancartes  imbibées des noms de leurs communautés  et sur lesquelles seront inscrits des messages à en dire  lors du défilé marquant la célébration de la 47ème édition de la fête de l’unité  du Cameroun. Les fraudeurs de cet ordre  seraient remplacés dans les 30 jours à venir a-t-il ajouté. Cette note appréhension du 25 avril dernier a été conçue lors d’une des réunions préparatoires liées à au défilé du 20 mai prochain. ce qui n’a pas laissé certains acteurs politiques indifférents car qualifié d’insulte à l’égard de ces guides communautaires.

« Félicitations» comme pour témoigner de son soutien, l’un des candidats déchus à la présidentielle d’octobre dernier,  Me Akere Muna, est partage le même point de vu que ces chefs traditionnels dans leur élan de refus d’être partisans à ce défilé. Pensent-ils devraient être un moment de commémoration pour les habitants de cette partie du Cameroun qui subissent au quotidien qui sont obligés de quitter leurs terres natales au profit d’autres  villes et villages. Sans compter des milliers de pertes en vies humaines.

Au lieu de passer par le dialogue d’aucuns passent par la force. Suggèrent-ils.

Oum Laurent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.