Input your search keywords and press Enter.

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro serait convoqué par la gendarmerie?

les médias ivoiriens, l’ex-président de l’Assemblée Nationale ivoirienne Guillaume Soro aurait des ennuis avec la justice, 237infos.net a apprit que ce dernier aurait été convoqué par la gendarmerie de la Côte d’Ivoire
certains proches du député de Ferkessedougou ont indiqué que Guillaume Soro ferait l’objet d’une convocation à la brigade de recherche de la gendarmerie nationale. Une convocation qui, selon les même sources, serait due à ces récentes sorties contre ses anciens alliés politiques dont le président de la république, Alassane Ouattara, président du RHDP.

En effet, quelques heures seulement après sa démission de la tête de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Soro avait indiqué qu’il n’est plus tenu par l’obligation de réserve . Sa langue est désormais déliée , il a pu ainsi affirmer que sa démission n’était pas de son propre chef mais qu’il y avait été contraint par le président Ouattara. Celui-ci lui reprochait de ne pas vouloir adhérer au parti unifié, le RHDP.

Soro a dénoncé les pressions qu’il a reçues de la part des lieutenants du RHDP, celles faites sur ces proches collaborateurs. Il a souligné il y a quelques jours que le président lui avait manqué de respect dans certains de ces propos, en occurrence quand il l’appelait « jeune homme ». Signalons que lors d’une conférence de presse jeudi à la maison de la presse, au Plateau, principal quartier d’affaires d’Abidjan, Doumbia Kader, un ancien proche de Guillaume Soro l’a accusé d’avoir ordonné la tuerie de plusieurs dizaines d’ivoiriens dans un conteneur dans la partie nord du pays. « Lorsque Soro a voulu prendre la tête de la rébellion, il a assassiné des personnes. C’est Guillaume Soro qui a donné l’ordre pour le massacre de plusieurs personnes dans un conteneur à Korhogo », a indiqué Doumbia Kader cité par Afrique sur 7. Quels sont les mobiles de ces ennuis judiciaires ? Difficile de répondre pour l’instant.
Si la convocation était confirmée, il pourrait s’agir pour Soro Guillaume, d’un début de descente aux enfers, à moins qu’il ait une porte de sortie secrète. Dans tous les cas, les prochains jours risquent d’être très tendues en Côte d’Ivoire, un pays où les citoyens n’ont toujours pas pansé les blessures issues de la crise de 2011.

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro serait convoqué par la gendarmerie?

Selon les médias ivoiriens, l’ex-président de l’Assemblée Nationale ivoirienne Guillaume Soro aurait des ennuis avec la justice, 237infos.net a apprit que ce dernier aurait été convoqué par la gendarmerie de la Côte d’Ivoire
certains proches du député de Ferkessedougou ont indiqué que Guillaume Soro ferait l’objet d’une convocation à la brigade de recherche de la gendarmerie nationale. Une convocation qui, selon les même sources, serait due à ces récentes sorties contre ses anciens alliés politiques dont le président de la république, Alassane Ouattara, président du RHDP. En effet, quelques heures seulement après sa démission de la tête de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Soro avait indiqué qu’il n’est plus tenu par l’obligation de réserve . Sa langue est désormais déliée , il a pu ainsi affirmer que sa démission n’était pas de son propre chef mais qu’il y avait été contraint par le président Ouattara. Celui-ci lui reprochait de ne pas vouloir adhérer au parti unifié, le RHDP.

Soro a dénoncé les pressions qu’il a reçues de la part des lieutenants du RHDP, celles faites sur ces proches collaborateurs. Il a souligné il y a quelques jours que le président lui avait manqué de respect dans certains de ces propos, en occurrence quand il l’appelait « jeune homme ». Signalons que lors d’une conférence de presse jeudi à la maison de la presse, au Plateau, principal quartier d’affaires d’Abidjan, Doumbia Kader, un ancien proche de Guillaume Soro l’a accusé d’avoir ordonné la tuerie de plusieurs dizaines d’ivoiriens dans un conteneur dans la partie nord du pays. « Lorsque Soro a voulu prendre la tête de la rébellion, il a assassiné des personnes. C’est Guillaume Soro qui a donné l’ordre pour le massacre de plusieurs personnes dans un conteneur à Korhogo », a indiqué Doumbia Kader cité par Afrique sur 7. Quels sont les mobiles de ces ennuis judiciaires ? Difficile de répondre pour l’instant.
Si la convocation était confirmée, il pourrait s’agir pour Soro Guillaume, d’un début de descente aux enfers, à moins qu’il ait une porte de sortie secrète. Dans tous les cas, les prochains jours risquent d’être très tendues en Côte d’Ivoire, un pays où les citoyens n’ont toujours pas pansé les blessures issues de la crise de 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.