Input your search keywords and press Enter.

Rentrée scolaire 2020 : le gouvernement rappelle que la Covid-19 n’est pas encore vaincue au Cameroun

C’est la substance de la conférence de presse conjointe que les ministres de la Communication, de l’Enseignement supérieur, des Enseignements secondaires, de l’Enseignement supérieur, et de l’Education de Base ont donné, le 30 septembre dernier à Yaoundé.  

Quatre membres du gouvernement se sont adressés au public, le 30 septembre 2020 à Yaoundé. C’était en prélude à la rentrée scolaire, ce 05 septembre, pour l’enseignement primaire et secondaire, et le 15 septembre 2020, pour l’enseignement supérieur. Il s’agit du Mincom – ministre de la Communication, René Sadi ; du ministre d’Etat, Minesup – ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo ; du Minesec – ministre des Enseignements secondaires, Pauline Nalova Lyonga ; et du Minedub – ministre de l’Education de Base, Laurent Serge Etoundi Ngoa.

S’agissant de l’Education de Base, quelques innovations ont été annoncées sur au plan purement pédagogique. Elles sont axées principalement sur l’enseignement hybride (blended learning), qui met en avant la pédagogie de la classe inversée, c’est-à-dire que la réalisation des projets pédagogiques, en groupe et en présentiel, se fera concomitamment à l’école et à la maison, avec l’appui des parents ou tuteurs ; et l’enseignement à distance, avec la création des centres d’apprentissage à distance déjà prevue dans les chefs-lieux de régions. « C’est le lieu de relever que la prise en charge des élèves en zones rurales ne sera pas en reste dans ce protocole, nonobstant les difficultés d’accès aux signaux radios dans nombre de ces zones rurales », a déclaré le Mincom. Le gouvernement entend ainsi privilégier l’élaboration et la mise à disposition des supports pédagogiques, tels que les « livrets d’activités » au bénéfice des jeunes apprenants.

Par ailleurs, les pratiques pédagogiques quotidiennes seront tout naturellement adaptées au contexte spécial relatif à la prévention et la riposte contre le coronavirus au Cameroun, et ce, pour tous les cycles maternel et primaire, et pour toutes les classes. Des informations quotidiennes seront aussi données aux jeunes apprenants sur tout ce qui à trait au port obligatoire et systématique du masque. De même, il sera prescrit aux enseignants de servir eux-mêmes d’exemple, par le port tout aussi obligatoire et systématique des masques.

En outre, le respect des mesures de distanciation physique ainsi que de la forme de salutations par les élèves entre eux, par les enseignants aussi entre eux, ou entre les élèves et les enseignants, sont, entre autres, les aspects importants prévus dans le protocole des pratiques pédagogiques quotidiennes mis en place par le gouvernement, pour assurer à l’ordre de l’enseignement de base, une rentrée scolaire sécurisée, et partant, une année scolaire sans heurts.

Il en est de même pour l’enseignement secondaire, où, au double plan sanitaire et pédagogique, le train de mesures prises par le gouvernement couvre l’ensemble des problématiques liées à la sécurité des apprenants et partant, de toute la communauté éducative. Il s’agit, entre autres, de la désinfection des établissements scolaires, leur dotation en kits sanitaires de qualité et en quantité suffisante, de la multiplication des points d’eau et de lavage des mains, et de la dotation des établissements scolaires en caméras de surveillance.

L’enseignement à distance permettra aussi de compenser les heures de cours non dispensés en présentiel.

En ce qui concerne l’enseignement supérieur, la rentrée universitaire 2020/2021 sera articulée autour du tryptique prescrit par le président de la république, Paul Biya, à savoir, assurance-qualité, professionnalisation et employabilité des enseignements.

Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.