Input your search keywords and press Enter.

RDC- Sud-Kivu : 24 heures après la marche du FCC, des organisations s’approprient l’appel du Gouverneur Maître Claude NYAMUGABO

Lors de la démonstration des forces du Front Commun pour le Congo, FCC Sud-Kivu le week-end dernier, le Coordonnateur de cette plate-forme en Province Maître Claude NYAMUGABO BAZIBUHE a demandé à toutes les organisations et parti politiques présents d’intensifier les sensibilisations afin de faire triompher Emmanuel Ramazani SHADARY à la présidentielle du 23 décembre.

24 heures après, des organisations s’approprient déjà cet appel du citoyen numéro UN de la Province du Sud-Kivu.

Plus de 500 personnes majoritairement jeunes ont pris part à une conférence organisée par le Cadre de réflexion d’action politique, CRAP, le dimanche 18 novembre dans la salle Marie Claire située à Nyawera.

Dans cette rencontre, les participants ont échangé sur les qualité d’un bon leader, la nécessité d’une passation civilisée et pacifique du pouvoir, mais également le profil d’un bon président de la République République pour la RDC au regard des enjeux de l’heure et de la réalité Congolaise.

Un profil et des qualités que semble incarner selon la conclusion des réflexions, Emmanuel Ramazani SHADARY, candidat numéro 13 et dauphin du raïs Kabila aux prochains scrutins.

Trois jours avant la campagne électorale, voilà des signes précurseurs qui démontrent que le FCC continue de foncer tout droit vers un lendemain encore plus délectable qu’hier.

Le CRAP se lance ainsi dans la sensibilisation et la mobilisation des masses pour un nouvel élan dans la culture politique afin de procéder à une alternance pacifique à en croire madame Sakina Djuma co-fondatrice coordinatrice du CRAP. Cela conformément au souhait du directeur de campagne de Emmanuel Ramazani au Sud-Kivu Maître Claude NYAMUGABO, lui qui a déjà fait de sa Province un véritable bastion du Front Commun pour le Congo. Cette conférence débat s’est tenue sous le thème : l’avenir de la RDC entre les mains de qui?.

Une question à la quelle les participants ont bel et bien fourni une réponse, à savoir ; Emmanuel Ramazani SHADARY.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.