Input your search keywords and press Enter.

Plan triennal spécial jeunes : le Minjec appelle les bénéficiaires à être responsables et entreprenants

La ministre de la Jeunesse et de l’Éducation civique, Mounouna Foutsou, a présidé dans le Nord-ouest, le 14 novembre 2020, la cérémonie de remise des matériels de soutien et des équipements d’installation aux jeunes bénéficiaires du Pts-J et des équipements de réarmement moral, civique et entrepreneurial aux structures du ministère dans la région.

Le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, accompagné des autorités locales, a visité le Centre de démobilisation, de désarmement et de réintégration (Ddr). Un représentant des ex-combattants a exprimé ses regrets pour les dommages causés à la société. Il a réitéré la détermination de ses pairs dans la construction d’une nation exemplaire, non sans implorer la grâce divine en faveur de la paix au Cameroun.  

Le Coordonnateur régional du Centre national de désarmement, de démoralisation et de réintégration a présenté les ex-combattants du Ddr Center à la délégation. Il a également rassuré de la préparation des apprenants à embrasser l’initiative gouvernementale visant leur réintégration effective.

« J’ai préparé un mot, mais je préfère te parler avec mon cœur. J’ai été vraiment touché dès le moment où j’ai mis les pieds à l’entrée du centre. J’espère que vous serez des citoyens prospères. Je vous félicite tous. Croyez-moi, le partenariat que nous construisons est fiable et je vous supplie de l’exploiter pour votre bien. Mes chers enfants, le Chef de l’Etat, Paul Biya, vous appelle à être des citoyens patriotiques et il est très heureux de la sage décision que vous avez prise. Soyez les messagers et ambassadeurs de la paix en relayant cette information aux autres combattants qui sont toujours intransigeants pour changer », a déclaré le Minjec Mounouna Foutsou, en réaction des ex-combattants.

«Le Tysyp est un plan présidentiel, un cadeau à ses jeunes en 2016. Il se veut inclusif et intégrateur, en tenant compte des spécificités locales et régionales. À cette fin, chaque jeune peut s’inscrire à l’Observatoire national de la jeunesse partout où il se trouve sur le territoire national, en ligne ou en personne dans des Centres polyvalents d’autonomisation des jeunes, y compris ceux de la diaspora.

En ce qui concerne le processus de réarmement moral, civique et entrepreneurial, qui est validé à travers le service communautaire (Service volontaire), les jeunes doivent les mener à bien dans le lieu où se situent leurs projets, en particulier dans leurs Myec sous-divisionnaires, pour une «liaison» étroite avec les jeunes locaux et les communautés d’accueil locales, qui doivent bénéficier des résultats d’un tel projet », a déclaré le Minjec.

Aussi, s’est-il adressé aux jeunes en attente de financement. Il les a également appelé à être optimistes et confiants envers le gouvernement, qui réitère son engagement à assurer leur autonomisation à travers des initiatives telles que le Youth Connekt Cameroon et ses composantes. «Pour que nous puissions atteindre les objectifs souhaités de la mise en œuvre du Tysyp, si chers à notre Chef d’Etat, Son Excellence Paul Biya, je vous exhorte à unir tous les efforts et à continuer de sensibiliser les jeunes à s’inscrire à la plateforme nationale de l’Observatoire de la jeunesse. Restez concentrés et mobilisés, afin de bénéficier de ce plan jeunesse qui ira loin dans le développement du Cameroun », a davantage déclaré Mounouna Foutsou. La visite du Minjec à Bamenda a ainsi été bouclée par la remise du matériel d’installation aux jeunes bénéficiaires du Pts-J.

Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.