Input your search keywords and press Enter.

Ministère des Travaux publics : les premières directives de la conférence annuelle des responsables

Elles se dégagent des échanges que le Ministre camerounais des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a présidés le 11 janvier 2022 à Yaoundé, date de l’ouverture des travaux qui s’achèvent demain.

« Il ne faut plus qu’une route soit coupée, parce qu’elle a été mal entretenue. Quand nous parlons d’entretien, il ne suffira plus qu’une niveleuse fasse une allée et venue et qu’on considère que la route a été entretenue. Ce n’est pas cela. Le rythme de prestation a été arrêté, comment conduire cette prestation. Tout cela est contenu dans ce que nous avons appelé le guide de maturation, qui va être reflété dans les dossiers d’appels d’offres». Telle est l’interpellation forte du Ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, lors de l’ouverture, le 11 janvier 2022 à Yaoundé, de la conférence annuelle des responsables du département ministériel dont il a la charge. A travers cette rencontre qui va durer deux jours, le Ministre des Travaux publics (Mintp) appelle l’ensemble des principaux collaborateurs au respect de la feuille de route du ministère.

L’objectif de cette rencontre des responsables des services centraux, déconcentrés et des organismes sous-tutelle, selon le Mintp, est de dresser le bilan de l’exercice 2021, d’identifier les insuffisances de l’exercice précédent, d’arrêter de meilleures approches pour relever les principaux défis et contraintes répertoriées dans l’exécution des prestations de l’exercice 2022. Pour poser les jalons du nouvel exercice budgétaire, les exposés ont porté, entre autres, sur les thèmes : « Opérationnalisation  de la nouvelle stratégie d’entretien des routes en terre », « Accompagnement technique des collectivités territoriales décentralisées, pour une meilleure fonctionnalité des bacs de franchissement » et « Amélioration de la gouvernance technique dans la mise en œuvre des projets d’infrastructures ».

Au sujet du premier exposé, un point d’honneur a été mis sur les questions relatives aux barrières de pluies s’appuyant sur la stratégie d’entretien des routes en terre. « Toute action doit être anticipée, par les responsables des services déconcentrés », a instruit le Ministre des Travaux publics, avant de relever que plus de 90 % réseau routier au Cameroun est en terre. « Il faut pourtant que ces routes soient circulables en toute saison. Nous avons ainsi arrêté une stratégie d’entretien durable de ces routes en terre. Il va falloir que les dossiers d’appels d’offres que je vais vous demander de bâtir en ce qui concerne les routes nationales, régionales et communales respectent les nouvelles exigences. Il est donc question d’accompagner les maires, les présidents de régions dans la confection de ces dossiers d’appels », a indiqué le Mintp.

Le second exposé a renseigné sur la situation de certains bacs. Objectif, fournir aux acteurs responsables en charge des bacs les outils leur permettant de maîtriser les différents stades des projets de conception, de réhabilitation, d’installation, de mise en œuvre, de fonctionnement et de maintenance des bacs de franchissement. Les points sur l’état du réseau routier, des ouvrages d’art et des ouvrages de franchissement avec une emphase sur les ponts critiques ; la situation des contrats en cours d’exécution et les points sur les conventions en cours dans les régions ont également été abordés par les différents intervenants.

Directives

Il se dégage trois principales orientations des échanges de ce jour, notamment élaborer les dossiers d’appels d’offres sur la base de la nouvelle stratégie d’entretien des routes en terre, donner un caractère opérationnel à la gestion des barrières de pluies en actualisant la note conjointe ministère des Travaux publics-ministère des Transports, préciser dans les dossiers d’appels d’offres des marchés la qualité des matériaux de base à mettre en œuvre. « Nous devons sortir des routes en terre en arrêtant l’approche qui veut que la fondation et la couche de base soient bonnes », a exhorté le Ministre Nganou Djoumessi.

Bertrand TJANI 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.