Input your search keywords and press Enter.

Lutte contre la covid-19 au Cameroun : l’inhumation des corps des victimes à moins de 48 heures

Le ministre camerounais de la Santé publique

C’est la substance du communiqué du ministre de la Santé publique, délivré, le 16 juin 2020 à Yaoundé.

Le ministre de la Santé publique vient ainsi répondre aux préoccupations des familles des victimes de la Covid-19. En effet, le Dr Malachie Manaouda a appelé à la vigilance de tous. Aussi, a-t-il invité les responsables des formations des sanitaires du Cameroun, ainsi que les services dédiés à la prise en charge post mortem des victimes du coronavirus, à l’observance et l’application des résolutions du conseil scientifique.

Sept grands points ont été arrêtés dont l’inhumation des corps des personnes décédées du coronavirus dans un délai n’excédant pas 48 heures. À l’inverse de ce qui consistait à enterrer systématiquement les personnes décédés de ce virus dans les cimetières, le Dr Manaouda indique que les corps vont désormais être inhumés dans la ville de survenance du décès ou dans un cimetière public. Aussi, proscrit-il le transfert des dépouilles.

Autre point important, c’est la manipulation et l’inhumation des corps qui doivent être opérés par des personnels techniques et protégés, conformément aux procédures standards en la matière. Pour ce qui est des cercueils, ils doivent être hermétiques, zingués et fermés avec ou sans vitre encastrée afin de permettre aux membres de familles de voir les visages des défunts. Reste à savoir si cette instruction sera mise en application, au regard de l’insouciance et la négligence qui caractérisent bon nombre de Camerounais. Il n’y a qu’à voir comment les uns et les autres bafouent les mesures de confinement assouplies depuis quelques mois.  

Ernesthine BIKOLA  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.