Input your search keywords and press Enter.

Football : Les exigences incroyables d’Antonio Conte pour signer au Real Madrid

Alors que Santiago Solari va être confirmé comme coach du Real Madrid, El Pais dévoile les énormes exigences posées par Antonio Conte, un temps sondé par la direction merengue.

Il faut dire que, selon la presse madrilène, le vestiaire madrilène était contre la venue du tacticien italien, et le capitaine du club espagnol avait ainsi prévenu l’ancien sélectionneur : « le respect se gagne, il ne s’impose pas ». Et aujourd’hui, le quotidien El Pais dévoile de nouvelles informations sur la négociation avortée entre le champion d’Europe en titre et Conte. On y apprend que le Real Madrid avait fait une première approche “légère”, histoire de sonder l’Italien, mais que ce dernier, conscient qu’il aurait un pouvoir limité, en a profité pour fixer une liste de 5 conditions à Florentino Pérez.

« Pour un coach de mon niveau c’est mieux d’attendre le mois de juin et ne pas prendre un train déjà en marche. Je vais attendre la saison prochaine ». Dans des propos rapportés par Rai Sport, le désormais ex coach de Chelsea s’est exprimé sur son avenir, et en a aussi profité pour adresser un petit tacle à Sergio Ramos : « ce qu’a dit Ramos ? Quand un coach arrive dans une équipe il doit venir avec de l’éducation et du respect, quelque chose qu’on attend aussi des joueurs. Quand ça ne va pas dans ce sens, les problèmes commencent ».

La première : un salaire colossal dépassant les dix millions d’euros, plus que ce que touchaient Zinedine Zidane ou Carlo Ancelotti. Ensuite, il voulait également plus d’années de contrat que celles qui lui étaient proposées. Il souhaitait aussi arriver avec son staff, à savoir cinq adjoints, et la garantie d’un gros investissement pour renforcer et rénover l’équipe sur le mercato. Le coach transalpin voulait aussi avoir les pleins pouvoirs en termes d’arrivées et de départs.

S’il était persuadé que le Real Madrid n’accéderait pas à ses demandes, c’était avant tout une façon de s’assurer qu’en cas de nouvel intérêt du Real Madrid, le club ibérique le mette dans les meilleures conditions possibles. Mais les proches de Pérez ont prévenu le président du danger que pourrait engendrer l’arrivée d’un tel coach, capable d’enflammer le vestiaire et de s’en prendre à la direction en conférence de presse. Il semble donc peu probable de voir Antonio Conte sur le banc du Santiago Bernabéu dans un avenir proche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *